Le village de Noël à Arras jusqu' au 24 décembre

Le plus grand marché de la région

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8505 par

Le village de Noël d’Arras a ouvert ses portes le 30 novembre sur le terre-plein central de la Grand-Place d’Arras.

 
D.R.
La présentation du village était assurée par Marc Desramaut, conseiller en charge du tourisme.

 Avec neuf chalets supplémentaires, le marché de Noël comprend 86 espaces commerçants, dont 83 chalets, ce qui en fait le plus important de la région en nombre de chalets et en surface au sol, devant Lille jusqu’alors en tête du classement. Comme l’exprime Marc Desramaut, conseiller municipal chargé du tourisme et de l’animation «Cœur de ville», «le village de Noël d’Arras est devenu, par sa taille, son esprit, sa qualité, ses 250 000 visiteurs, un événement majeur de la vie de la ville d’Arras, de l’Artois, et de la région».

 

Les objectifs de l’édition 2012.  En 2011, 250 000 visiteurs ont été comptés. Pour Christophe Serieys, directeur de l’office de tourisme d’Arras, «l’objectif est de poursuivre l’amélioration et l’agrandissement du marché, tant dans son aménagement intérieur que dans sa décoration extérieure». L’amélioration de la fluidité des allées, notamment les week-ends avec ses plus de 50 000 visiteurs, s’imposait. Aussi, l’occupation de la totalité du terre-plein central va permettre d’améliorer les échanges et le lien avec l’activité commerciale de la ville.

Au-delà de l’entrée principale, quatre entrées sont créées : vers square Jouhaux et place Guy-Mollet et sur les voies est et ouest du marché. Les entrées Jouhaux et Guy-Mollet offrent une belle vision de la patinoire et celle sur les côtés donnent directement sur la place du Carrousel. L’entrée principale donne sur un décor féerique autour de la boule à neige revue et corrigée, espace où les enfants pourront se faire photographier. La ville a fait un effort important sur l’offre de stationnement. Artois Expo sera ouvert les 8-9 et 22-23, le parking dit Vercolor les 15-16 ainsi que l’esplanade du Val-de-Scarpe et le parking souterrain tous les dimanches du marché de Noël.

 

De nouveaux exposants. Avec l’agrandissement, le village accueille 19 nouveaux commerçants, soit donc presque un quart de nouveautés. Parmi celles-ci, on trouve de l’artisanat lituanien, des plantes sans terre, des objets en carton recyclé, des jeux d’estaminet, de la cosmétique d’ambre, des vitraux, de la gravure, un portraitiste, etc. La diversité des activités a fait l’objet d’une attention particulière pour éviter la concurrence et offrir un panel très vaste aux visiteurs. Ainsi 19 espaces sont dévolus à la gastronomie, 9 à la restauration sur place, 4 à la déco de Noël, 13 en bijoux et accessoires, 8 en artisanat du monde, 22 en idées cadeau…

 

Un vaste programme d’animations. La  densification du volet animation, particulièrement en semaine et en fin de journée, va inciter une clientèle urbaine à demeurer plus longtemps sur Arras. Chaque soir de la semaine, de 17h30 à 19 h, des animations légères, déambulatoires, donneront de la vie aux allées du marché avec des échassiers-comédiens, un Père Noël automate, un conteur, un clown, un magicien, des groupes de musique. Parallèlement, le chef étoilé Jean-Pierre Dargent fera découvrir gratuitement tous les soirs une recette sous forme de mise en bouche et proposera une dégustation gratuite de sa recette. Le week-end, le village conserve ses animations traditionnelles, notamment avec la chorale le dimanche matin et les percussionnistes de la Batukada en fin de journée. Enfin, certaines animations déambulatoires de semaine intra-village iront en cœur de ville le samedi 8 et les week-ends des 15-16 et 22-23. Les animations pour enfants, le carrousel, la patinoire sont toujours présents, avec l’heure du conte le mardi soir et des ateliers créatifs gratuits le mercredi après-midi.

Alors, plus de 250 000 visiteurs en 2012 ? C’est l’objectif avoué des organisateurs.

 

 

Encadré :

 

Quelques chiffres pour cette 24e édition

− 600 sapins installés, issus exclusivement d’une production régionale.

− 4 000 m2 de moquette rouge installée.

− Une patinoire de 600 m2 en glace naturelle, la plus grande de la région, avec pour la 1ère année, un espace entièrement sécurisé pour les plus petits et une terrasse entourant la patinoire.

− Le jour de la Saint-Nicolas, plus de 1 000 spéculos et plus de 80 kilos de confiseries seront distribués.

− Un budget de 400 000 €, réparti également entre l’office de tourisme et la ville.

D.R.

Un chalet du village de Noël.