Entrepreneuriat au féminin

Réseau exponentielles : objectif, le développement du business

Publié dans l'édition Nord N. 8520 par

«C’est le plus souvent le manque de réseau qui fait que les femmes qui créent leur entreprise ont du mal à en vivre et à passer d’une toute petite structure à une entreprise qui se développe et embauche des salariés.» C’est forte de ce constat que Florence Duytschaever, gérante de la société tourquennoise de textiles […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

«C’est le plus souvent le manque de réseau qui fait que les femmes qui créent leur entreprise ont du mal à en vivre et à passer d’une toute petite structure à une entreprise qui se développe et embauche des salariés.» C’est forte de ce constat que Florence Duytschaever, gérante de la société tourquennoise de textiles bien-être et décoration, Flo design, a eu l’idée de créer en octobre 2012 l’association Réseau exponentielles. Son principal objectif est de permettre les échanges et d’élargir les réseaux de ses membres afin de développer leur business.

Domiciliée à Marquette-lez-Lille, elle compte actuellement 18 adhérentes, toutes femmes gérantes ou associées et implantées dans le Nord-Pas-de-Calais. Cette association est ouverte à toutes les activités,  que ce soit en profession libérale, en qualité de prestataire de services ou de commerçante. Pour aider au développement commercial de ses adhérentes, l’association recherche un local à partager qui lui permettrait d’avoir des bureaux pour recevoir fournisseurs et clients, des ateliers et même un showroom. En contact avec plusieurs mairies pour organiser des salons, Réseau exponentielles participe au Forum de l’entreprise et de l’emploi avec la perspective de faire connaître l’association, de recruter de nouvelles adhérentes, d’échanger dans les ateliers. Voire, pour les adhérentes qui le souhaitent, de pouvoir recruter des vendeurs indépendants. En phase de démarrage, elle travaille à la mise en place de supports de communication (annuaire, flyers…), à l’ouverture d’un forum d’échanges, à l’organisation d’événements et à une page web, en attendant celle d’un concept store web.

D.R.

De gauche à droite, Marie Gradt, secrétaire, Florence Duytschaever, présidente, et Christine Malherbes, trésorière.

«Nous n’en sommes qu’au début», reconnaît Florence Duytschaever, qui insiste sur la volonté de l’association de mener des actions très concrètes comme les achats en commun auprès des fournisseurs ou les partenariats pour offrir des prestations complémentaires : «non seulement créer son emploi, mais en vivre et développer son entreprise». Prospecter à deux ou trois, distribuer les flyers de chacune peut permettre de multiplier et les réseaux et les points de vente, les Exponentielles en sont convaincues et n’entendent pas s’arrêter en si bon chemin.