Ubinect

Un service en ligne pour les professions libérales

Publié dans l'édition Nord N. 8518 par

Ubinect, c’est le fruit d’un nouveau regard sur les métiers de la santé. Désormais, les professionnels de la santé libéraux peuvent goûter aux évolutions technologiques avec un logiciel de gestion dernier cri, en un clic.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

D.R.

Florian Le Goff et Nicolas Wojcik ont conçu Ubinect et créé la société 9h37.

Ce sont deux têtes bien faites, deux jeunes ingénieurs qui ont mis en ligne ce service innovant dédié aux professions libérales de la santé. Il aura fallu trois années de recherche et de patience à Florian Le Goff et Nicolas Wojcik pour concrétiser la première version d’Ubinect et voir naître la création de la société 9h37.

Privilégier le contact. Les logiciels de gestion existent déjà sur le marché numérique mais Ubinect a été repensé pour privilégier le contact avec les patients plutôt que de favoriser uniquement la configuration administrative. Les aspects spécifiques à chaque corps de métier ont été soigneusement respectés. La nouveauté s’inscrit à travers un panel de services pointus et intuitifs permettant le suivi des clients, la prise de rendez-vous et la facturation, directement sur une interface unique. Le logiciel ne nécessite aucune installation au préalable et peut être consulté à tout instant, via  une tablette lors d’un déplacement ou tout simplement au cabinet médical. Les données confidentielles sont stockées chez un hébergeur agréé par le ministère de la Santé. En cas de dommage ou de perte du support, il suffit de quelques clics pour retrouver toutes les informations.

Les deux associés ont minutieusement étudié le quotidien des professionnels de santé et ont tablé sur un service adapté qui, après une période d’essai concluante, devrait rencontrer un franc succès. «Lors de notre temps d’incubation, mon associé et moi-même avons collaboré avec une experte en ergonomie à Marseille qui a recueilli et synthétisé les souhaits de plusieurs dizaines d’infirmiers et de kinésithérapeutes… Nous avions déjà une petite idée de l’application mais nous avons aujourd’hui ajouté notre compétence technique. Nous avons donc imaginé une offre pratique, une nouvelle plate-forme technologique, novatrice et indépendante afin de rendre l’exercice libéral moins contraignant.» Et de reprendre : «Jusqu’à maintenant, seuls une vingtaine de professionnels ont pu tester le logiciel et ont approuvé. Nous ne voulions pas plus de clients en période de test afin de cerner au mieux les dysfonctionnements et améliorer au plus vite le service.  Notre but était que le logiciel soit réellement opérationnel et accessible aussi aux professions réglementées pour le début d’année. Nous avons obtenu l’autorisation de mise sur le marché en octobre dernier, un an et demi après la création de la société», explique Florian Le Goff, cofondateur de 9h37. Bien plus qu’une gestion financière comptable élémentaire, prenant cependant en compte les évolutions réglementaires tarifaires, ou bien plus qu’un service de facturation, ou encore qu’un outil de base qui permet de gérer les dossiers des patients, Ubinect a été conçu afin que les praticiens se rapprochent de leur clientèle. L’interface permet non seulement un suivi efficace des dossiers étant accessibles aux confrères et aux remplaçants, mais elle permet surtout une meilleure communication. L’outil comprend deux services de téléphonie et un répondeur intelligent. De plus, un message de rappel est envoyé aux patients concernant leur rendez-vous. Ainsi, la téléphonie et la gestion de l’agenda sont directement intégrées au cœur du logiciel. «Nous avons dans notre entourage des professionnels de la santé. Après avoir longtemps écouté les difficultés rencontrées dans leur quotidien, nous avons décidé de créer un logiciel qui leur permette de gagner du temps et de faciliter leur activité», exprime Florian Le Goff, fils d’un kinésithérapeute. Et de poursuivre : «Selon les retours positifs, Ubinect permet de traiter la moitié des appels. C’est déjà un gain de temps énorme pour ces professionnels. Suite à la première version, la  nouvelle est dorénavant disponible pour d’autres professions telles que les pédicures-podologues, les orthoptistes, les psychologues… Notre objectif à terme est de devenir leader dans ce domaine. Pour l’instant nous tablons sur 200 clients pour l’année en cours.» L’Hexagone compte approximativement 180 000 auxiliaires médicaux. Ce service aurait donc un bel avenir devant lui et ses initiateurs, du haut de leurs 27 et 28 ans, l’ont bien compris.

Une rencontre avant tout. C’est une aventure qui débute en 2010. Les deux entrepreneurs baignaient encore dans le monde de la recherche universitaire. Florian est un spécialiste de l’informatique embarquée. Après l’obtention d’un master professionnel de télécom ParisTech et de l’EPITECH, il s’est nourri de diverses expériences au sein de start up parisiennes avant de mûrir une vocation d’entrepreneur. Il acquiert de solides connaissances dans le domaine de l’exploitation des technologies internet. Sa rencontre avec Nicolas est décisive. Ce dernier, doctorant au sein de l’INRIA, diplômé d’un bachelor en sciences et technologies de Lille, a accumulé sept années d’expérience professionnelle avant d’embrasser la voie entrepreneuriale. Très rapidement, les deux compères se trouvent un objectif commun, imaginent plusieurs prototypes et impliquent les professionnels de santé qu’ils côtoient dans une réflexion sur l’évolution des outils utilisés. «A ce moment-là, nous avions intégré l’incubateur Tonic des Arts et Métiers de Lille pendant plus d’un an où nous avons pu prendre le temps de la réflexion. Nous l’avons quitté pour nous installer dans nos propres locaux en mai 2011 à la Madeleine ; 9h37 est née», rappelle Nicolas Wojcik. La dénomination de la société 9h37 suscite la curiosité. «Pour la petite histoire, c’est un clin d’œil à notre métier premier qui est de permettre une bonne organisation des professionnels libéraux. L’aspect horaire nous a ainsi bien parlé. Le 9 est un chiffre rond et sensuel. Il caractérise notre philosophie d’ouverture et d’écoute. Le 37 est un nombre premier, qui rappelle notre esprit cartésien d’ingénieurs. En tant qu’ingénieurs, nous sommes toujours à la recherche de produits fiables et performants. Vous avez ainsi un nom facile à mémoriser et qui rappelle toutes les valeurs de notre entreprise !» s’exclame fièrement l’entrepreneur.

 

De beaux encouragements. Dotée d’un investissement arborant les 400 000 euros, la jeune société qui a soumis un projet innovant a reçu le soutien de Lille Métropole innovation (un prêt d’honneur de 45 000 euros), un financement de l’entreprise publique OSEO et une aide de la Région Nord-Pas-de-Calais. En octobre dernier, elle s’est vu remettre une enveloppe de 250 000 euros de la part de FINORPA SRC. Aujourd’hui, forte de six salariés la petite start up compte bien gonfler ses équipes, ses comptes et imposer ses idées novatrices et ingénieuses dans un domaine pourtant difficile à aborder pour une jeune entreprise : la santé. Pleine de promesses et créatrice d’emplois, 9h37 colle à la peau de deux ingénieurs ambitieux  qui ont fondé une application visant des domaines en constante mutation. La société dispose désormais de tous les fonds nécessaires à la maturation technique et commerciale du service Ubinect. Souhaitons, comme vœux de bonne année, l’accomplissement de ce projet après tant d’efforts menés et apportés.