Raccordement des collèges arrageois au haut débit

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8537 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Dominique Dupilet, président du conseil général du Pas-de-Calais, et Philippe Rapeneau, président de la communauté urbaine d’Arras, ont procédé à l’inauguration du raccordement au réseau haut débit de collèges de la CUA. Cette manifestation, symbolique de la volonté des collectivités territoriales de développer le haut débit, s’est traduite par une visite commentée du collège Charles-Péguy à Arras.

La boucle numérique locale. Depuis plusieurs années, la CUA a construit, à travers une délégation du réseau de télécommunication à Arras Networks (groupe Covage), une boucle locale numérique en fibre sur son territoire. Considérée en 2010 comme une opportunité pour tester l’accès des établissements publics locaux d’enseignement (EPLE) à des hauts débits garantis avec des services professionnels, cette boucle permet également d’évaluer de façon opérationnelle le futur accès des EPLE du Pas-de-Calais dans le cadre d’un marché de service télécommunication. Suite à une étude de marché réalisée conjointement avec la Région, il a été proposé aux EPLE de la CUA de contractualiser avec un opérateur de cette boucle, sachant que le Département prend en charge une part des frais de raccordement, les frais de mise en service et l’écart de coûts avec le contrat existant pour les établissements.

 

D.R.

Au cours de la visite, Fabien Decq, principal du collège Charles-Péguy à Arras, a présenté des applications adaptées aux matières enseignées dans deux classes.

Trois collèges arrageois connectés. Les collèges Denis-Diderot à Dainville, Adam-de-la-Halle à Achicourt et Charles-Péguy à Arras ont répondu à cette proposition, les autres ne souhaitant pas rompre leur contrat car bénéficiant déjà d’un ADSL pouvant aller jusqu’à 8 Mb/s. Les conditions de prise en charge des coûts, notamment pour les frais de raccordement, sont les suivantes : 50% par le Département, 37,5% par Arras Networks, délégataire pour l’exploitation de la boucle, et 12,5% par la CUA. Lors de la visite inaugurale, les élus ont pu découvrir, dans différentes matières enseignées, des applications dédiées utilisant du très haut débit.