Teknival 2013

30 000 teufeurs sur la BA 103 de Cambrai-Epinoy

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8555 par

Le ministère de l’Intérieur a autorisé la tenue du Teknival 2013 sur la base aérienne 103 de Cambrai-Epinoy du 3 au 6 mai. De nombreux élus, riverains, agriculteurs, etc. s’étaient émus de cette annonce, certains parce que ce n’est pas ce qui est attendu sur ce site en attente de reconversion : plate-forme logistique multimodale autour du canal Seine-Nord Europe, d’autres pour les risques de nuisances potentielles. Le Teknival a rassemblé un peu plus de 30 000 participants au plus fort de son affluence dans la nuit de samedi à dimanche.

 D.R.

Un bilan satisfaisant. Les services de l’Etat, l’Agence régionale de santé et les services de secours à personne du Nord et du Pas-de-Calais ont été mobilisés durant les trois jours pour assurer des conditions de sécurité maximum sur le site. Le dispositif mis en œuvre a couvert, sous l’autorité de Dominique Bur, préfet de la zone de défense et de sécurité Nord, préfet du Nord, et de Denis Robin, préfet du Pas-de-Calais, l’ensemble des domaines de la sécurité (routière, publique, civile, sanitaire, incendie) et des secours à personne.

La coordination des services a été assurée à partir d’un poste de commandement activé 24 heures sur 24 dès le vendredi 3 mai, regroupant, sous la responsabilité d’un membre du corps préfectoral, la gendarmerie, les services de police, l’Agence régionale de santé, les sapeurs pompiers, les Samu du Nord et du Pas-de-Calais, les directions départementales de la protection des populations, ainsi que les services de l’Etat et des départements, gestionnaires des routes. Aucun incident grave ou débordement n’a été déploré durant toute la manifestation.

L’ordre public et la sécurité routière et sanitaire globalement respectés. Plus de 600 gendarmes et policiers ont été mobilisés pour assurer des conditions de circulation fluides sur l’ensemble des itinéraires, ainsi que les opérations de contrôle et de sécurité autour du site durant les trois jours. Les arrivées et les départs se sont déroulés sans interruption ni problème particulier jusqu’au lundi. Aucun accident corporel n’est à déplorer aux abords de la manifestation et aucune plainte n’a été enregistrée. Sur le plan sanitaire, un peu plus de 400 festivaliers ont été pris en charge par les équipes de secours, en majorité pour des problèmes bénins. Côté sécuritaire, 123 permis de conduire ont été retirés, dont 23 pour conduite sous l’emprise de l’alcool et 100 sous l’emprise de stupéfiants. Dans le cadre de la lutte contre le trafic de stupéfiants, 32 personnes ont été interpellées, dont 27 pour détention et 5 pour trafic. Au global, les gendarmes ont saisi 29 gr d’héroïne, 45 gr de cocaïne, 2 doses de kétamine, 3 kilos de speed, près de 450 gr de résine de cannabis et 150 gr d’herbe. A l’heure du bilan, la satisfaction était donc de mise pour tous.