Congrès des Maires du Nord, Lille Grand Palais, 16 mai 2013

Le programme

Publié dans l'édition Nord N. 8550 par

JEUDI 16 MAI – MATIN 8 h 45 : accueil café dans le Salon – Partenaires 9 h 15 : ouverture du Congrès par : Martine Aubry, maire de Lille ou son représentant Patrick Masclet, président de l’Association des Maires du Nord   ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’AMN   Assemblée générale statutaire   Rapport d’activités présenté […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

JEUDI 16 MAI – MATIN

8 h 45 : accueil café dans le Salon – Partenaires

9 h 15 : ouverture du Congrès par :

Martine Aubry, maire de Lille ou son représentant

Patrick Masclet, président de l’Association des Maires du Nord

 

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’AMN

 

Assemblée générale statutaire

 

Rapport d’activités présenté par Georges Flamengt, secrétaire général de l’AMN, maire de Saint-Python

Rapport financier présenté par Monique Herbommez, trésorière de l’AMN,

maire de Sars-et-Rosières

 

10 h : Inauguration du Salon-Partenaires et signature d’une convention de partenariat entre l’AMN et la Caisse des Dépôts et Consignations

 

11 heures :  échanges avec Dominique Bur , préfet de Région NORD-PAS-DE-CALAIS, préfet du Nord.

 

12 h 30 : cocktail dans le Salon-Partenaires

13 h : Déjeuner

 

 

JEUDI 16 MAI- APRÈS-MIDI

 

15 h : table ronde sur l’Acte III de la Décentralisationanimée par Philippe Schröder de La Gazette Nord-Pas-de-Calais, en présence de :

 

Patrick Kanner, président du Conseil général du Nord

Marie-Christine Blandin, sénatrice du Nord*

Eric Bocquet, sénateur du Nord, maire de Marquillies

Jean-Louis Borloo, député du Nord*

René Vandierendonck, sénateur du Nord*

Jean-René Lecerf, sénateur du Nord

Patrick Masclet, président de l’AMN, maire d’Arleux

  • Sous réserves

 

17 h : cocktail et diverstissement dans le Salon-Partenaires

 

 

Les finances locales, un réelle sujet d’inquiétude pour les maires

 

L’an dernier encore, ce sujet figurait à l’ordre du jour du Congrès des Maires du Nord , et depuis, force est de constater que si les choses se sont précisées, c’est par le bas.

 

En effet l’Etat a annoncé très clairement que chaque année 1,5 milliards d’euros serait retiré des dotations aux collectivités territoriales. Cette baisse fait l’objet d’un débat entre elles, à savoir tout d’abord comment la répartir ? Patrick Masclet précise sa pensée : « Il faut discuter. Il y a en route de grands projets émanant du Département et de la Région certes, mais il y aussi des projets du bloc communal, communes et intercommunalités. Je rappelle que les investissements des collectivités territoriales représentent en France 75% du total. Ce que nous voulons, nous les maires, c’est limiter les conséquences de cette baisse. L’accord minimum serait un ressac proportionnel à ce que nous avions auparavant. Le bloc communal. supporte 56% de l’effort à la proportionnelle mais surviennent maintenant d’autres scénarios possibles puisque ce chiffre passerait à 73%…Nous souhaitons donc d’abord discuter de tout cela. Dieu merci nous avons en André Laignel, président du Comité des Finances Locales et vice-président de l’Association des Maires de France, un précieux relais, un observateur et un négociateur, qui va nous permettre d’échanger avec le Gouvernement sur ces questions vitales. »