Une micro-crèche en construction à Rebreuve-Ranchicourt

Un politique éducative ambitieuse et incisive

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8553 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Une crèche dans un village de 1 100 habitants n’est pas chose courante puisqu’en général, ce type de service est recensé dans des villes de plus de 10 000 habitants. Cependant, face à une demande croissante en matière de garde d’enfants, Philippe Miloszyk, maire de Rebreuve-Ranchicourt, et son conseil municipal planchent sur ce dossier depuis quelques années et l’idée de cet équipement a fait rapidement l’unanimité.

Le coût n’est pas neutre et pour mener à bien cette opération, la petite commune a sollicité un financement auprès de la Communauté d’agglomération de l’Artois (Artois comm). La structure intercommunale a, en effet, instauré depuis plusieurs années un fonds de concours visant à soutenir les projets des communes rurales de son territoire.

Ainsi, Rebreuve-Ranchicourt a saisi l’opportunité et a souhaité consacrer ces deniers à la petite enfance. Par ce biais, une subvention de 150 000 euros a pu être mobilisée.

Offrant un cadre de vie agréable, la commune, située à quelques encablures de villes telles que Bruay-Labuissière ou Béthune et positionnée le long d’axes de communication permettant de rallier rapidement Arras et Lens, a vu son attractivité se renforcer lors de cette dernière décennie. Par conséquent, la réalisation d’une micro-crèche se justifiait pleinement.

Un véritable pôle éducatif. Le chantier a démarré en janvier et il devrait être achevé pour cet été, l’ouverture du service étant planifié pour la rentrée de septembre 2013.  Afin de réduire la facture énergétique et améliorer le confort des usagers, la micro-crèche sera érigée selon un cahier des charges BBC et elle se composera d’une ossature en bois.

Non seulement l’édifice consommera peu d’énergie mais en plus, il en produira par l’intermédiaire des panneaux solaires qui garniront la toiture. Le bâtiment s’étalera sur 250 m² et il hébergera également la cantine et une garderie.     

Cette structure sera dotée d’une capacité d’accueil d’une dizaine d’enfants et trois employés seront recrutés pour le fonctionnement. Concernant la gestion, elle sera confiée à un prestataire privé via une délégation de service public.

Cette opération ambitieuse s’inscrit dans le cadre d’un projet plus large, dédié à la jeunesse et à l’éducation. En effet l’an dernier, le dortoir des maternelles et la médiathèque étaient déjà sortis de terre.  Ces différents éléments ont été installés à proximité de l’école et des uns des autres afin de faciliter les interactions et les déplacements. Ce véritable pôle éducatif va permettre d’innover, d’accueillir les enfants dans de bonnes conditions et de développer des ateliers pédagogiques… Ces outils bénéficieront aussi, pour partie, aux associations locales.

D.R.

La micro-crèche va venir compléter les équipements existants.