Calais se dote d’une navette fluviale

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8561 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

CAPresse 2013

Baptême de la navette fluviale du Calaisis, le 30 mai dernier.

 

 

Avec le lancement de sa navette sur le canal cet été, Calais dispose désormais d’un atout supplémentaire dans son offre touristique. Le 30 mai dernier, les élus du Calaisis, rassemblés au sein du SITAC (syndicat mixte de transport), ont visité la  Majestine, une navette fluviale au fuselage sobre et pouvant accueillir 70 personnes. «C’est trois ans de travail depuis juillet 2010 quand nous avons lancé l’étude de faisabilité», raconte Natacha Bouchart, sénatrice-maire de Calais. Ont contribué au projet le SITAC qui a pris en charge le bateau et les pontons (1,6 million d’euros), l’Agglomération qui  payera sur trois ans les travaux relatifs aux ponts et à l’aménagement des berges (3,5 millions d’euros), la ville de Calais qui s’est acquitté de la signalisation et a recruté trois pontiers (310 000 euros). «Il fallait élargir notre offre de transport, donner envie aux touristes, aux Calaisiens. La navette pourra aussi être louée pour des manifestations festives», ajoute le maire de Calais. L’itinéraire de la navette reste encore peu significatif : trois arrêts en ville près des monuments et deux arrêts hors de Calais. Avec 35 minutes de trajet, le parcours ne débouche cependant pas sur les richesses de l’arrière-pays pourtant irrigué par le même canal.