Les groupes BNI témoignent de la pertinence du marketing de bouche à oreille

La recommandation pour développer son activité

Publié dans l'édition Nord N. 8562 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

  

D.R.

Vincent Bodier, le directeur consultant BNI du groupe BNI Victoire, et Philippe Blin, directeur régional BNI Nord-Pas-de-Calais.

 

 Ils sont 21 à s’être regroupés en septembre 2012 sous la bannière BNI Victoire, de toutes professions, courtier en prêts immobilier, avocat, notaire, administrateur de biens, traiteur, expert-comptable, artisan du bâtiment, auto-entrepreneurs, cadres dirigeants ou professions libérales, venus de tous horizons, de Tourcoing, Roubaix et Lille à Raimes, Lens et même Dottignies en Belgique. Le petit-déjeuner d’affaires qu’ils ont organisé le 14 mai à Tourcoing était pour eux le lancement officiel de leur groupe. Leur point commun ? S’être organisés en groupe pour développer l’échange de recommandations d’affaires et ainsi faire fructifier leur business sous la bannière BNI, Business Network International, une société commerciale qui franchise régionalement une méthodologie à même de développer l’activité de ses membres sur la base de la recommandation mutuelle.

Dans la région, la formule est développée par Philippe Blin, cofondateur et associé de Philio, cabinet-conseil spécialisé dans l’optimisation des prestations fournies aux entreprises. Pour avoir découvert BNI à Paris avant de s’installer à Lille en 2010, il a été séduit par cette organisation au point de vouloir en implanter le concept sur le Nord-Pas-de-Calais.  En deux ans, 16 groupes, à Lille, Marcq-en-Barœul, Villeneuve-d’Ascq, Armentières, Bondues, Dunkerque, Tourcoing, Douai, Valenciennes, Béthune, Lens, Arras, Verquin, ont été créés, réunissant plus de 400 membres, 270 sur le Nord, 130 sur le Pas-de-Calais. «Je suis assez fier du travail effectué, preuve qu’à l’heure d’Internet, il y a encore la place pour les rapports humains et les liens intergénérationnels», explique Philippe Blin, qui chiffre à 4,6 M€ le chiffre d’affaires issu des 3 000 recommandations échangées à l’intérieur des groupes sur les six derniers mois.

La raison de ce succès ? Une méthodologie éprouvée et structurée : des groupes de 25 à 40 entrepreneurs, un représentant par activité, partageant une vision d’engagement mutuel «Qui donne reçoit», des réunions hebdomadaires rythmées par des temps forts de présentation de compétences, de témoignages, d’échange de recommandations et des résultats, un accompagnement et une supervision par des directeurs de groupes… Au final, une organisation bien rodée et d’une efficacité rare.

Présidée par la Lambersartoise Corinne Renart, fondatrice du cabinet d’expertise-comptable Rev comptabilité, le groupe BNI Victoire se réunit chaque mardi matin à Tourcoing. Son objectif : atteindre les 30 membres avant la fin de l’année et réaliser 200 000 € de recommandations en 2013 et le doubler à 400 000 € dès 2014.