Assises touristiques sur le Pays du Ternois

Un axe de développement majeur pour ce territoire rural

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8563 par

Les Assises régionales du tourisme se sont tenues récemment à Saint-Pol. L’occasion pour les Pays du Ternois et des 7 Vallées d’affirmer leur volonté d’asseoir cette filière sur leurs territoires.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Les acteurs touristiques, conscients des enjeux territoriaux.

Depuis une année, les Pays du Ternois et des 7 Vallées travaillent en commun sur la problématique du développement touristique. Ce secteur économique pèse déjà un poids certain et l’objectif est de séduire les amateurs de courts séjours, en misant sur la carte verte. Ainsi, les élus planchent-ils en commun sur l’élaboration d’un contrat de rayonnement touristique qui permettra de monter des projets, en recevant le soutien du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais et du Comité régional de tourisme.       

L’ouvrage a démarré par la réalisation d’un diagnostic puis les deux entités intercommunales ont établi une stratégie, déclinée en un plan d’action.

Trois enjeux majeurs sont ressortis. Tout d’abord, est apparue la nécessité d’améliorer l’organisation touristique, de faire émerger des synergies, des complémentarités et d’accroître la visibilité des offres.

Professionnaliser les pratiques. Un travail a été entrepris dans ce sens avec la réalisation de plaquettes et l’achat d’outils de promotion, notamment un stand pour être présent sur les salons.

Autre aspect essentiel : promouvoir les deux territoires voisins en destination campagne, avec tous les activités et services qui en découlent. Pour ce faire, ce vaste espace rural pourra s’appuyer sur ses cours d’eau, ses parcs et jardins ou encore son artisanat local.

Enfin, un des piliers repose sur l’importance de qualifier et professionnaliser les acteurs de la filière. «L’offre est variée, il faut maintenir cette diversité. On souhaite s’appuyer sur les équipements majeurs comme l’abbaye de Belval ou les écolodges qui vont être installés le long des chemins de randonnée à Fiefs», souligne Marina Soodts, chargée de mission du Pays du Ternois. 

Les Assises du tourisme, qui se sont tenues récemment, ont permis de réunir les partenaires et les acteurs de la filière touristique qui ont pu être sensibilisés à cette démarche engagée par les deux Pays, désireux de renforcer leur attractivité et d’améliorer encore leur collaboration à l’avenir.

Ils ont ainsi livré les pistes qui vont être explorées afin de rendre plus fortes les entreprises touristiques. Nouvelles technologies, apprivoiser les langues étrangères, investissements en matière de tourisme culturel, historique et de bien-être…, tels sont les secteurs porteurs qui laissent entrevoir de belles perspectives. Autre point intéressant, «l’afflux de touristes a des effets induits sur l’économie locale en générale. La présence de campings sur des communes rurales permet, par exemple, aux petits artisans du cru, boulanger, boucher…, d’augmenter leurs recettes. Cette dynamique participe donc au maintien d’activité», précise-t-on du côté du Pays du Ternois.  

La prochaine étape marquante aura lieu le 27 juin avec la signature du contrat de rayonnement touristique au château de Cercamps (Frévent). Un symbole car ce site constitue une des figures de proue de cette politique de développement du tourisme.