Challenge de la performance commerciale 2013

Look conseil image soigne aussi son image

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8565 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

ACT'Presse

Brigitte Hingrez est conseillère en image mais ignore si la performance de son entreprise est à la hauteur des attentes des clients.

Brigitte Hingrez est de ces chefs d’entreprise qui ne comptent pas leur temps. Elle a créé, le 20 septembre 2007, Look conseil image, une activité de conseil en image, après un grave accident domestique.
En colère contre le système, cette ancienne esthéticienne à domicile, qui faisait également du conseil en relooking en région parisienne pour une clientèle sélecte, a décidé de rebondir et de mettre son expérience au profit des habitants de sa commune et de la région.
«Je suis conseillère en image, je ne m’assimile pas du tout à un coach, et je mets le côté humain en avant», explique-t-elle pour définir les prestations qu’elle propose aux entreprises, aux collectivités comme aux particuliers.
«J’interviens auprès de personnes qui ne se sentent pas bien dans leur peau ou qui ont un problème de look.» La jeune femme fait également de la formation à l’auto-maquillage, assure des conférences auprès de jeunes dans des centres de formation. «Enfin, je fais de plus en plus de prestations dans les entreprises et réalise des expertises en matière d’accueil, ambiance de travail et comportement des collaborateurs. » 

Faire évoluer son activité. Seule à la barre de son entreprise, Brigitte passe beaucoup de temps pour son travail. «Même si mon conjoint m’épaule pour toute la partie comptabilité et l’administratif, et que je fais appel à des conseillères pour les périodes chargées, j’ai toujours la tête dans le guidon», avoue-t-elle. Difficile dans ces conditions de savoir ce que pensent réellement ses clients, d’où sa participation au challenge.
Pour elle, une entreprise performante est «une entreprise qui s’adapte aux besoins des clients». Elle doit être «réactive et toujours anticiper le développement de nouvelles compétences».
Brigitte Hingrez pense qu’il peut être intéressant de savoir ce que pensent les clients, notamment les nouveaux venus. «Si les clients fidèles sont acquis à ma cause, j’aimerais avoir des retours de ceux-ci.» Parallèlement, elle souhaite bénéficier d’un regard extérieur sur son activité : «Je me dis experte de l’image mais  j’ai peut-être des choses à corriger pour faire évoluer mon activité.»
La conseillère en image souhaite enfin savoir si ces clients connaissent les services qu’elle est en mesure de leur proposer, mais aussi connaître leurs attentes. «Je pense qu’ils ne savent pas que je suis en mesure de venir, par exemple, avec une coiffeuse…»
A partir des résultats de l’enquête, Brigitte Hingrez a la ferme intention de continuer à se développer. D’ailleurs, elle pense d’ores et déjà à ouvrir des compétences complémentaires et nouer des partenariats avec d’autres professionnels. «Je pense aussi développer un concept de franchise et lancer ainsi des activités similaires dans d’autres départements français. »