Recyclage des panneaux photovoltaïques

Coenmans continue à se développer et se diversifier

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8579 par

Coenmans recyclage n’en finit plus de proposer de nouveaux services. Dernier en date : la collecte des panneaux photovoltaïques. L’entreprise est aujourd’hui en passe de devenir collecteur national pour l’association PV cycle.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

ACT'Presse

En attendant de pouvoir les retraiter en interne, les premiers panneaux photovoltaïques ont été stockés dans des box, avant d’être envoyés sur le réseau de retraitement.

Sur la zone Washington, dans le secteur du port fluvial, l’entreprise Coenmans continue sa diversification d’activité initiée en 2008. «Nous travaillons sur les métaux difficiles à traiter, qui ont peu d’intérêt pour les autres entreprises comme la nôtre», explique Yves Gilles, directeur de l’entreprise de recyclage. Le spécialiste se lance donc régulièrement sur des secteurs de niche et, en parallèle, cherche à casser des verrous technologiques.
Récemment, la société a choisi de se lancer dans la récupération des panneaux photovoltaïques. «Les premiers panneaux à recycler commencent à arriver. Ils contiennent des terres rares détenues à 90% par la Chine. Leur recyclage est un enjeu stratégique pour l’Europe.» Il semblait indispensable à Yves Gilles de se préparer à recevoir ce type de matériels.
Coenmans a commencé par faire des essais en interne afin de savoir ce qu’il était capable de faire. «Nous sommes arrivés à un taux de recyclage de l’ordre de 20%, ce qui est beaucoup trop faible pour être rentable.» Le directeur a donc pris contact avec l’association PV cycle, une association bruxelloise qui regroupe 90% des fabricants de panneaux. «PV cycle est à la recherche de prestataires pour assurer la collecte», souligne-t-il.
Les premiers contacts avec Coenmans remontent à mi-2012. L’entreprise est agréée depuis le mois de février 2013 et est en mesure de collecter les panneaux provenant des fabricants adhérents à PC cycle.

Collecteur national. Ce service ne coûte rien aux clients qui déposent leurs panneaux, qu’ils soient particuliers ou professionnels. Les panneaux récupérés par Coenmans sont stockés dans une box qui, une fois complète, est renvoyée dans une entreprise spécialisée dans le retraitement des panneaux solaires.
En quelques mois, l’entreprise a récupéré une quantité non négligeable de panneaux et déjà rempli deux box. «Notre objectif est de pouvoir recycler sur place d’ici à cinq ans. Nous travaillons dans ce sens avec PV cycle et le pôle Team2.» Parallèlement, Coenmans s’est positionné auprès de PV cycle pour devenir le collecteur national pour l’association.
Le recycleur béthunois assure que ce qui lui pose problème actuellement, c’est la séparation de la matière. «Les composites ne peuvent pas être retraités mécaniquement, nous avons besoin d’un procédé chimique», précise en effet Yves Gilles. En attendant d’avancer sur ce dossier, l’entreprise est à la recherche de partenaires : «Nous ne pourrons de toute façon pas le faire seul.» L’appel est lancé…