La consommation des Français au ralenti

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8575 par

La lecture des résultats du second baromètre BFM Business a de quoi inquiéter. En effet, l’observatoire du pouvoir d’achat des Français fait état, à partir des données de l’INSEE enrichies par 1 004 entretiens en juin dernier, que «près de quatre Français sur dix feront des sacrifices en 2013 pour leurs vacances d’été» : 58% diminueront […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La lecture des résultats du second baromètre BFM Business a de quoi inquiéter. En effet, l’observatoire du pouvoir d’achat des Français fait état, à partir des données de l’INSEE enrichies par 1 004 entretiens en juin dernier, que «près de quatre Français sur dix feront des sacrifices en 2013 pour leurs vacances d’été» : 58% diminueront leurs dépenses en souvenirs et shopping, sur les sorties et les loisirs, et même sur l’alimentation. Suivent l’hébergement et les transports. Pire, «plus de trois Français sur cinq sont inquiets de basculer dans la précarité». Depuis 2012, les Français sont 3% de plus à en être inquiets. Un Français sur cinq dit également avoir du mal à boucler ses fins de mois et un parent sur trois est anxieux devant les dépenses scolaires de la rentrée. «Pour parvenir à boucler le budget de rentrée scolaire, les parents pensent devoir faire des économies principalement sur des domaines moins essentiels de la consommation comme les loisirs (37%), les vacances (32%), les vêtements (31%) et, beaucoup plus rarement, sur l’achat de fournitures scolaires (15%).»