Six cents nouvelles places gradins pour accueillir le public

Six lions de mer en vedette au Centre national de la mer Nausicaà

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8577 par

Nausicaà renouvelle fréquemment ses espaces d’exposition et d’attraction en proposant des nouveautés au public (plus de 600 000 visiteurs chaque année depuis 1991). En 2013, les gradins de l’espace des six lions de mer, véritables stars du Centre de la mer, ont été repensés et nettement agrandis.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Depuis juillet, les visiteurs de Nausicaà peuvent découvrir un nouvel espace sur la biodiversité et les aires marines protégées : nouvelle muséographie et nouveau décor, financés par la communauté d’agglomération du Boulonnais, pour un plus grand confort de découverte des six lions de mer de Nausicaà. Désormais, 600 places assises sont disponibles dans des gradins couverts, installés en surplomb du gigantesque bassin. Le public peut ainsi découvrir ou redécouvrir cette réserve californienne et mieux comprendre l’importance de ces zones protégées qui jouent un rôle essentiel dans l’équilibre marin et dans la préservation de la biodiversité. Nausicaà évoque notamment la création récente du parc marin des estuaires picards et de la mer d’Opale.

«Désormais, raconte le directeur, Philippe Valette, nos visiteurs découvrent les lions de mer en s’engouffrant dans un tunnel de verre suspendu dans un million de litres d’eau de mer. Ces mammifères passent tantôt à leurs côtés, tantôt sous leurs pieds, leur donnant l’impression de marcher dans l’océan. La sensation est unique !» Ensuite, s’amorce la découverte des réserves. La création de parcs naturels et de réserves en mer a un objectif essentiel : conserver le milieu naturel en bonne santé et préserver durablement les ressources marines dont dépendent de nombreuses activités humaines. Puis, les visiteurs observent les lions de mer depuis la surface de l’eau, se retrouvant alors dans un décor californien de falaises et de maisons en bois. Sur la côte ouest américaine, les lions de mer de Californie étaient menacés. Pour les protéger, les îles du Détroit ont été classées «Parc national». Une atmosphère reconstituée à Nausicaà. 

Après la réserve, les visiteurs arrivent dans un lieu ludique et pédagogique peuplé de sculptures grandeur nature de pinnipèdes. Ici, un phoque gris se reposant dans l’embouchure de l’Authie, à Berck. Là, un éléphant de mer se dressant dans l’archipel de Kerguelen, ou un lion de mer d’Afrique du Sud jaillissant hors des eaux tumultueuses de l’océan Atlantique.

D.R.

Nausicaà est à la pointe au niveau mondial pour l'entraînement médical. Ce travail est expliqué chaque jour en direct aux milliers de visiteurs.

Visite médicale en direct. A Nausicaà, les lions de mer sont habitués à la présence de l’homme. Car des séances de training médical sont organisées chaque jour afin de faciliter les auscultations et soins donnés aux animaux. Le Centre est à la pointe au niveau mondial pour l’entraînement médical et a reçu différentes récompenses pour ce travail lors de conférences internationales, notamment pour la présentation de l’entraînement volontaire à l’endoscopie. D’autres sessions de travail, visibles du public, consistent à montrer leur aptitude à chasser et à échapper à leur grand prédateur : le requin blanc.