Une rencontre entre grande distribution et producteurs Saveurs en’or

Carrefour mise sur les produits locaux dans ses linéaires

Publié dans l'édition Nord N. 8592 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

80 producteurs, 120 directeurs et managers de Carrefour. Un seul objectif : un référencement de + 15% en produits locaux pour les années à venir. Les représentants de Carrefour, Carrefour Market, de la Chambre d’agriculture de région et de Saveurs en’or se sont réunis sur ce salon professionnel des produits régionaux, lancé en 2007. Philippe Robbe, directeur du magasin de Lomme, est l’un des initiateurs de cette rencontre : «Grâce à cette journée, on crée un catalogue de produits régionaux pour le 

D.R.

Carrefour et les producteurs locaux, un partenariat initié depuis de nombreuses années.

prochain trimestre et notamment les fêtes de fin d’année. Les clients veulent de plus en plus une consommation locale et authentique.» Carrefour propose déjà 350 références Saveurs en’or, avec des spécificités locales par magasin. Signe concret de cet attachement aux produits régionaux, 14 hypermarchés de la région ont lancé la fabrication quotidienne d’un boulot de 500 gr avec de la farine issue de deux minoteries : l’Artésienne minoterie et Le Moulin du Nord d’Aire-sur-la-Lys.

Saveurs en’or monte en gamme. Jean-Marie Raoult, son président, est revenu sur les critères d’attribution de la marque : «Les matières premières régionales doivent être en quantité suffisante, un organisme certificateur les contrôle. Et des tests sont effectués par le centre d’expertise alimentaire Adrianor. Le produit doit obtenir au minimum la note de 4/7 pour avoir la marque Saveurs en’or.» Soit, à l’heure d’aujourd’hui, 794 produits sur toute la région, pour 234 entreprises adhérentes. «Il y a toujours eu des produits Saveurs en’or chez Carrefour mais on attend de cette journée une reprise d’activité avec le groupe», poursuit-il. En exclusivité, la marque régionale a présenté aux professionnels Carrefour une filière de la viande porcine baptisée «Cochon’or». Cette nouveauté est développée auprès d’un groupement d’éleveurs, découpeurs et transformateurs régionaux pour offrir une gamme complète de bêtes issues de la région et dont les maillons de fabrication sont agréés Saveurs en’or. C’est le cas notamment à la Charcuterie artisanale de la Lys à Aire-sur-la-Lys, une entreprise familiale de 16 salariés qui propose 55 produits, dont 27 estampillés. Saveurs en’or. En faisant leurs courses, les consommateurs devraient donc trouver de quoi surprendre leurs papilles dans les semaines à venir. Tout en faisant vivre les producteurs locaux.