De l’autre côté de la frontière

Publié dans l'édition Nord N. 8596 par

Davantage d’achats à crédit en Belgique Les Belges se penchent de plus en plus vers le prêt à tempérament, rapporte Het Laatste Nieuws. Actuellement, 15% en utilisent pour des projets personnels contre à peine 6% en 2010, selon une enquête menée par TNS. En Belgique, le consommateur peut désormais vivre au-dessus de ses moyens pour […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Davantage d’achats à crédit en Belgique

Les Belges se penchent de plus en plus vers le prêt à tempérament, rapporte Het Laatste Nieuws. Actuellement, 15% en utilisent pour des projets personnels contre à peine 6% en 2010, selon une enquête menée par TNS. En Belgique, le consommateur peut désormais vivre au-dessus de ses moyens pour s’offrir une nouvelle voiture, partir en voyage, financer une chirurgie esthétique… De quoi faire grimper les défauts de paiement de crédits. Ils ont atteint 2,888 milliards d’euros dans le pays en août.

 Loterie nationale belge : 6,7 millions d’euros de gains non distribués

En 2012, 6,7 millions d’euros de gains n’ont pas été réclamés à la Loterie nationale belge. Il s’agit d’une augmentation de près d’un million en l’espace de deux années, lit-on dans les journaux du groupe Sudpresse. Très peu de gros lots sont en jeu, assure l’organisation. La Loterie belge laisse aux gagnants un délai de 20 semaines pour venir toucher leurs gains. Elle ne prend pas de mesures visant à identifier les gens chanceux malgré eux.

 Les titres-services séduisent moins les Belges

En Belgique, la quantité de titres-services utilisés pour du travail domestique diminue pour la première fois depuis le lancement du système (7,7 millions employés en août 2013, contre plus de 8 millions l’année passée). Cela correspond à une baisse de 4%, selon De Standaard et Het Nieuwsblad. Pour la fédération du secteur Federgon, ce changement intervient à cause des augmentations successives des titres-services (+1 euro en janvier, 8,5 euros).

 Notre voisin ne s’engage pas assez contre la corruption

La lutte contre la corruption est jugée insuffisante en Belgique d’après un rapport de Transparency International repris par De Standaard. Catégorie exportation, l’ONG classe notre voisin en compagnie du Chili, du Mexique ou encore de la Russie. L’Etat obtient un mauvais résultat car la corruption passe souvent sous le radar de ses autorités (une seule enquête a été ouverte par la justice sur le sujet entre 2009 et aujourd’hui).

 De moins en moins de nouvelles entreprises en région flamande

En Flandre, le nombre d’entrepreneurs qui se lancent est en baisse de quasiment 10% en 2013, révèlent les journaux Het Laatste Nieuws et De Tijd à partir de chiffres du bureau Graydon. Il s’agit d’une évolution inquiétante : en parallèle, plus de 3 500 sociétés ont déposé le bilan. Pour l’organisation flamande Unizo, ce recul s’explique par la crise économique. La chute est pourtant moins importante à Bruxelles (-2,73%) et en Wallonie (-4,36%).

 9 000 emplois perdus cette année dans l’industrie technologique belge

En Belgique, l’industrie technologique a vu disparaître environ 9 000 postes en 2013. Ces chiffres incluent la fermeture de l’usine Ford à Genk (définitive en 2014), précise la fédération Agoria au cours d’un point sur la conjoncture. Sur l’ensemble de l’activité, l’organisation prévoit un recul de 3,5% cette année à cause de la diminution des exportations. Deux tiers du chiffre d’affaires du secteur belge se fait à l’étranger.