IMMODESPROS à Wasquehal

La Métropole comme territoire de conquête

Publié dans l'édition Nord N. 8600 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Grégory Cappelle.

Nouvel acteur de l’immobilier d’entreprise, l’agence créée par Grégory Cappelle en décembre 2008 s’est positionnée en 5 ans comme «le plus petit des gros» ou le «plus gros des petits» avec pour principales interventions le conseil et la transaction de locaux professionnels pour plus de 100 transactions par an, soit environ 50 000 m2 transactés. IMMODESPROS dispose d’un stock significatif d’offres (produits immobiliers). Celui qui a choisi de concentrer son activité sur la seule métropole lilloise l’explique «pour des questions d’efficacité et de business model». «Le métier d’agent immobilier est un métier de couverture territoriale où il faut apporter une réelle plus-value de connaissances du secteur… Il y a encore beaucoup à faire sur la Métropole avant d’attaquer les extérieurs».

Malgré un marché «un peu atone, en ce moment», et après un premier semestre marqué par les rabais consentis par les propriétaires/bailleurs à leurs locataires, IMMODESPROS affiche de belles performances, avec une notoriété croissante. Cela l’incite à recruter pour «continuer son développement et poursuivre la dynamique». En mettant en avant les belles opérations en cours et «assez bien réparties dans la Métropole» avec notamment l’exclusivité commerciale sur le Loginor Park, parc d’activité nouvelle génération. Grégory Cappelle a à cœur de redorer l’image des locaux d’activités souvent considérés comme des actifs immobiliers de seconde zone, grâce à des prestations haut de gamme et des services aux utilisateurs. Ce produit phare d’environ 25 000 m2 SHON à construire qu’est le Loginor Park, se situe sur le rond-point des Ravennes à Bondues. L’entrée du parc est déjà commercialisée avec les premières livraisons prévues avant l’été 2014. «Le seul territoire qui nous est un peu fermé aujourd’hui est le secteur d’Euralille, mais les choses sont en train d’évoluer», se persuade Grégory Cappelle, qui affiche de belles perspectives de développement,  tout en souhaitant conserver une structure à taille humaine.