Projet d’extension du terminal méthanier

Publié dans l'édition Nord N. 8602 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Le projet d'extension porte sur le nombre de réservoirs, quatre au lieu des trois initiaux. De nouveaux marchés pourraient permettre à Dunkerque LNG d'aller au-delà encore, le nombre de six est avancé.

Alors que le terminal méthanier de Dunkerque est en cours de construction pour une mise en service annoncée fin 2015, Dunkerque LNG, en collaboration avec Dunkerque-Port, a répondu, en compétition avec d’autres terminaux européens, à la sollicitation de la société russe Yamal LNG, portant sur le projet d’un service additionnel de transbordement de gaz naturel liquéfié (GNL). A ce jour, ni Yamal LNG ni Dunkerque LNG, n’ont décidé de la réalisation de ce projet.

Dunkerque LNG et Dunkerque-Port ont décidé de lancer sans attendre une concertation publique sur le territoire, qui se déroule du 15 octobre au 12 décembre 2013. Après la mise en ligne d’un dossier sur le site internet de la CNDP (Commission nationale de débat public) le 11 juin 2013, annoncée par voie de presse, Dunkerque LNG et Dunkerque-Port proposent au public de l’agglomération dunkerquoise de s’informer et d’échanger sur ce nouvel investissement potentiel. Un plan de concertation a ainsi été élaboré et placé sous le contrôle d’un garant, en la personne de Philippe Deslandes, ancien président de la CNDP.

Depuis le 15 octobre, une information spécifique et un registre d’expression pour le public sont mis à disposition à l’espace d’exposition du terminal méthanier de Dunkerque, près du parc Galamé à Loon-Plage. Une page Facebook dédiée est mise en ligne et des réunions publiques, accessibles à tous, sont prévues, dont la première a eu lieu le 6 novembre à Loon-Plage. Depuis la fin octobre, des registres d’expression sont mis à disposition dans chaque commune accueillant une réunion publique. Les lieux précis des réunions seront communiqués notamment par voie d’affichage et autres supports de communication. En outre, ce projet était à l’ordre du jour d’une réunion du Conseil de développement durable de l’agglomération dunkerquoise le 16 octobre et d’une réunion «nouveaux projets» du SPPPI le 18 octobre.