A Longuenesse, le vrai départ de l'agence de communication Digize

Are you Digize ?

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9518 par

La zone d’activité économique Eurocap accueille une nouvelle entreprise : l’agence de communication Digize qui embauchera trois personnes dans le courant de l’année. Rencontre avec son fondateur, Mickaël Wazé, qui a décidé de lancer des petits déjeuners d’affaires entre entreprises dans l’Audomarois.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

CAPresse 2015

Mickaël Wazé, gérant fondateur de l'agence de communication Digize.

C’est un bureau en espace ouvert, dont les meubles sont issus du recyclage : un rouleau de câble de chantier, des planches de bois récupéré qui finissent en armoire, des chaises qui ont vu passer du monde et qui en verront d’autres… Avant de présenter son entreprise, Mickaël Wazé fait intervenir deux salariés de la Ressourcerie de Dunkerque qui ont meublé les locaux de Digize : «Faites du neuf avec du vieux, de l’unique avec de l’original », pétitionnent-ils. Suit alors Bruno Saudemont, dirigeant et fondateur d’une entreprise de sécurité : pendant une demi-heure, il fait le tour des questions relatives à la sécurité en entreprise : réglementation, mise en conformité, document unique, signalisation, équipements et appareillages, protection physique et numérique, maintenance… Tout y passe. Licencié d’une entreprise du territoire, l’homme intègre une couveuse de projets et planche sur la sécurité dans le courant de l’année 2012. Quelques mois plus tard, il crée son affaire et s’emploie à développer sa clientèle dans la région et en Picardie en s’appuyant sur un réseau de professionnels sous-traitants. Il a confié sa communication à Digize comme la plupart des premiers participants à ce «Digidej’», majoritairement des TPE et des PME.

Un siège et trois salariés à suivre. Arrive enfin le tour de Mickaël Wazé : ancien graphiste indépendant dans l’Audomarois, il a créé sa société en avril dernier. Chez lui pour débuter, il réseaute, gagne en clientèle, avant de s’installer sur la zone d’activité Eurocap, située à deux pas de la quatre-voies urbaine audomaroise : idéal pour prospecter… Sa courbe d’activité grimpant, il est en phase d’embaucher trois personnes : « secrétaire, commercial et graphiste. Ça doit se faire dans les neuf mois». Il y aura aussi beaucoup de stagiaires car «on doit transmettre nos savoir-faire, partager pour créer». Ambitieux, il compte réunir mensuellement des acteurs économiques du territoire lors de petits déjeuners d’affaires, à terme itinérants. «Déjeuner dans le marais en juin, ça peut-être créatif» selon lui. Le 16 février, le prochain « Digidej' » portera sur la comptabilité.