EDF et les CCAS luttent contre la précarité énergétique

Publié dans l'édition Nord N. 8626 par

L’énergéticien et le réseau des CCAS du Nord s’engagent à sensibiliser aux économies d’énergie, développer la connaissance des tarifs sociaux et le dispositif d’aide aux clients en situation d’impayés.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

L’Insee estime que 3,8 millions de ménages se trouvent en précarité énergétique en France. Un  certain nombre de ces ménages ne bénéficient pas des aides prévues bien souvent parce qu’ils en ignorent l’existence. «Plus des trois quarts des centres communaux d’action sociale du réseau du Nord sont confrontés à des impayés de factures d’énergies, fait savoir Sylvie Boudry-Lhermite, vice-présidente de l’Union départementale des CCAS. Avec l’augmentation du coût de l’énergie il y a l’arrivée d’un nouveau public qui n’arrive pas à payer ses factures : les retraités, les familles, des personnes qui travaillent.» Si quelque 3 millions de ménages se trouvent en précarité énergétique, seuls 220 000 ont bénéficié en 2011 du dispositif « Accompagnement énergie d’EDF ». Dispositif qui comprend notamment le conseil tarifaire, lequel consiste en une étude pour bénéficier de modifications d’option tarifaire.

Un des objectifs de la convention signée le 3 décembre dernier entre EDF et l’UDCCAS, c’est de favoriser l’identification des ménages concernés par la précarité énergétique. «Une fois que ces ménages sont signalés, nous pouvons, au niveau des CCAS, déclencher un accompagnement social et le fournisseur d’énergie peut déclencher un accompagnement en termes de non-rupture de fourniture d’énergie.» Cette non-rupture entre en application de la loi Brottes votée en mars dernier qui a étendu la trêve hivernale à la fourniture d’énergies. Les ménages une fois identifiés peuvent alors bénéficier du tarif première nécessité (TPN) qui consiste en une réduction tarifaire de 40 à 60% sur les 100 premiers kWh. Ces ménages peuvent aussi bénéficier du FSL (Fonds de solidarité logement) pour lequel EDF affirme être le plus gros contributeur en région, à 2,35 millions d’euros. L’énergéticien affirme aussi vouloir élargir le TPN à 4 millions de ménages.

 «Consommer juste». La convention comprend une composante «sensibilisation». «En Nord-Pas-de-Calais, on estime entre 1 200 et 1 300€ la facture annuelle moyenne d’un ménage pour l’électricité et le gaz, indique Alain Laruelle, directeur EDF commerce région Nord-Ouest. Il y a énormément d’économies à faire là-dessus : téléviseur en veille, l’éclairage ou la box laissés allumés, etc.» Les économies d’énergie préconisées dans le volet «consommer juste» de l’Accompagnement énergie peuvent atteindre jusqu’à 15% de la facture.  

 Programme «Habiter mieux» : un premier logement rénové à Hellemmes

 Rénover gratuitement le logement de familles en grande précarité énergétique pour diminuer leur facture d’énergie. C’est l’objectif du programme «Habiter mieux» d’EDF et de la Fondation Synerciel, acteur de la rénovation solidaire. En région, c’est le logement de 78 m2 de Mme Dekens, au 85 rue du Dr- Huart à Hellemmes, qui a été rénové en premier. Le programme vise la rénovation thermique de 100 000 logements en 2017.   

D.R.

Sylvie Boudry-Lhermite, vice-présidente de l’Union départementale des CCAS, et Alain Laruelle, directeur EDF commerce région Nord-Ouest.