Distribution du courrier

La Poste restructure en Hainaut et Pévèle

Publié dans l'édition Nord N. 8626 par

Deux nouvelles plates-formes à Petite-Forêt et Orchies, une en projet à Denain : plis et colis bénéficient de nouvelles conditions de livraison au public.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La dernière en date, c’est Petite-Forêt, le long de l’A 23 (Lille-Valenciennes), qui déménage de quelques centaines de mètres à peine pour offrir des conditions de tri et de distribution beaucoup plus modernes qu’auparavant. Ces PPDC (plates-formes de préparation et de distribution courrier) vont fleurir un peu partout, le Nord n’en comptant pour l’instant que quatre : Roubaix, Lille-Lomme, Dunkerque et Petite-Forêt (à l’entrée de Valenciennes). Cette dernière concerne aussi l’Amandinois, le Cambrésis et l’Avesnois. Entre 17 et 19 h tout arrive, le contenu des boîtes aux lettres mais aussi le courrier de 207 entreprises, soit 330 000 plis/jour traités par 330 employés. Place ensuite, de 4h30 à 8h, à la préparation des tournées de facteurs via 11 machines qui trient 70% du courrier, le reste étant à la charge de chaque facteur.

Les lettres diminuent, les colis sont stables (ventes par Internet) − raison de cette réorganisation −, mais plus diversifiés et au nombre de 2 500/jour, 3 500 en période de pointe. La nouvelle PPDC dirigée par Guillaume Desfossez regroupe quatre anciens centres de tri datant de 1998, devenus trop grands aujourd’hui.

 A Orchies, sur la ZA de la Carrière-Dorée, sur la route de Tournai, l’inauguration a eu lieu à la rentrée. Le directeur, René Blondelle, manage une unité de 80 postiers pour desservir un secteur très rural de 28 communes pévéloises et traiter un volume de 45 000 plis et colis/jour, nécessitant la bagatelle de 53 tournées de facteurs (il y a du kilométrage à effectuer en milieu rural et le secteur va jusqu’Avelin et Marchiennes). L’investissement pour ce nouveau centre de tri postal (CTP) est de 1,2 M€ pour presque 1 000 m2. Les centres de Templeuve et Orchies, obsolètes, sont ainsi remplacés avec le concours d’une machine à Lesquin (ZI). Deux autres trieuses de ce type sont situées à Dechy et Roost-Warendin pour un Douaisis très dense en localités. Les facteurs sont équipés d’un smartphone Factéo pour les colis suivis, les procurations et les réexpéditions. Et bientôt, le tricycle électrique sera livré alors que 11 Kangoo développement durable sont déjà à l’œuvre !

 Enfin à Denain, sur la zone des Pierres-Blanches, en bord à canal sur le futur port fluvial, on s’apprête à accueillir un autre centre de tri courant 2014. Il sera situé sur une zone à vocation commerciale, proche de la société Sopa qui produit des légumes cultivés hors sol, chauffée grâce à l’incinération des déchets ménagers par le Siaved de Douchy-les-Mines. On reste donc dans le développement durable. 

D.R.

A Orchies, un bâtiment moderne a pris place sur la zone de la Carrière-Dorée.