Résidence Raoul-Thibault à Saint-Laurent-Blangy

La première pierre a été posée

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8621 par

  Dans le cadre de l’opération de renouvellement urbain, de nouvelles résidences sont en cours de création à Saint-Laurent-Blangy et Saint-Nicolas-lez-Arras.  Plusieurs bailleurs sont concernés. Outre la SA du Hainaut avec la résidence Raoul-Thibaut (35 logements) à Saint-Laurent-Blangy, Pas-de-Calais habitat porte l’opération de construction d’îlots (24 logements) dans le quartier des Nouvelles-Résidences ; et Habitat […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

CUA

La pose symbolique de la première pierre a réuni, outre les responsables de la SA du Hainaut, les élus : (à la truelle) Jean-Pierre Deleury, maire de Saint-Laurent-Blangy, Philippe Rapeneau, président de la communauté urbaine d’Arras, et Nicolas Desfachelle, conseiller général du canton d’Arras-Nord.

Dans le cadre de l’opération de renouvellement urbain, de nouvelles résidences sont en cours de création à Saint-Laurent-Blangy et Saint-Nicolas-lez-Arras.  Plusieurs bailleurs sont concernés. Outre la SA du Hainaut avec la résidence Raoul-Thibaut (35 logements) à Saint-Laurent-Blangy, Pas-de-Calais habitat porte l’opération de construction d’îlots (24 logements) dans le quartier des Nouvelles-Résidences ; et Habitat 62/59, l’opération rue de Versailles (23 logements) à Saint-Laurent-Blangy.

 Le projet de la résidence Raoul-Thibaut. La première pierre de la résidence Raoul-Thibaut vient d’être posée. Elle comprendra 35 logements (8 T2, 21 T3 et 6 T4) ; 18 logements seront créés dans le cadre du renouvellement urbain et 9 logements seront attribués aux habitants des bâtiments Aigoual et Forez dont la démolition est prévue en automne 2014. Les 17 autres logements sont destinés à la location sociale. La résidence est une réponse à plusieurs problématiques en termes d’habitat : une architecture de qualité en entrée de ville et une offre nouvelle de relogement dans le cadre du renouvellement urbain.

Le coût total du projet s’établit à 5 264 395€, soit 150 411€ par logement. Les aides se répartissent comme suit : communauté urbaine d’Arras (555 000€ avec des subventions), Anru (414 984€), Région (108 000€), Etat en direct (45 800€), 1% Logement (79 800€), emprunt du bailleur (2 993 800€) et fonds propres du bailleur (1 067 011€).

 Les atouts du projet. De nombreux atouts sont mis en avant. Les logements sont à des coûts maîtrisés avec des loyers modérés (T4 à environ 520 €, T3 de l’ordre de 422 €) et des charges minimisées (basse consommation). L’offre de surface habitable est diversifiée (T2, T3 et T4), les logements collectifs sont spacieux (T2 de 58 m², T3 de 79 m²) et 28 appartements bénéficient d’un balcon. La résidence sera sécurisée par un système d’interphonie et digicode. Les logements sont situés à proximité des grands axes (RN 50, autoroute), d’une ligne de bus, des commerces et du centre-ville de Saint-Laurent-Blangy.