Des jeunes de l’EDHEC et de Centrale Lyon imaginent un objet connecté

Ne perdez plus jamais vos affaires grâce au Wist !

Publié dans l'édition Nord N. 8618 par

Il fallait y penser. Inventer un objet connecté que l’on accroche à tout ce qu’on ne veut pas perdre. Et que le propriétaire peut, grâce à la localisation GPS, retrouver quel que soit l’endroit où il se trouve. A l’origine de cette innovation, trois frères de la région.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Bruno et Théo Lussato, issus de l’EDHEC Business School, et Hugo, de l’Ecole centrale de Lyon, en ont eu assez un beau matin de chercher leur chat dans l’appartement. Ils imaginent alors un accessoire – le Wist –, pas plus grand qu’une pièce de deux euros, que l’on accroche ou colle à tout ce que l’on ne veut plus perdre. «Le Wist fonctionne avec la technologie Bluetooth Low Energy. Il est relié à l’application Wistiki, téléchargeable gratuitement depuis un smartphone», explique Théo Lussato. Concrètement, grâce à cette application, l’utilisateur peut connaître la localisation GPS de son objet, puis, une fois qu’il s’en est rapproché, connaître plus précisément la distance et le faire sonner. «Il y a aussi l’option ‘alarme électronique’ : en l’activant, elle se déclenche dès qu’on s’éloigne de l’objet», poursuit Théo Lussato. Il faudra patienter encore quelques mois pour acquérir un Wist (15 euros l’unité) puisqu’il sera commercialisé d’ici le premier trimestre 2014. Un laps de temps nécessaire pour récolter les fonds et perfectionner le produit. Une première levée de fonds via MyMajorCompany a permis de récolter plus de 5 000 euros en quelques jours. L’initiative, en plus d’être originale, semble avoir séduit les internautes. A terme, les Lussato espèrent vendre le Wist aux grandes marques afin qu’elles puissent l’intégrer dans leurs produits dès la conception. 

D.R.

Le Wist peut s’accrocher ou se coller.