Créamanche et Haliocap au service des créateurs d'entreprise

Boulonnais : les pépinières ont accueilli cinq jeunes sociétés

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8639 par

Les deux pépinières de la communauté d’agglomération du Boulonnais proposent des conditions favorables pour lancer une nouvelle activité : locaux et ateliers prêts à l’utilisation, loyers faibles, services communs, sessions d’informations, formations et suivi régulier du jeune créateur.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

En 2013, elles ont accueilli cinq nouvelles sociétés.

Trois sont nées à la pépinière généraliste Créamanche, située depuis 1989 sur la zone industrielle de la Liane à Saint-Léonard, qui dispose de 24 bureaux et 19 ateliers de 35 à 200 m2, certifiée « NF service ».

− Novigo, de François Boutel : société générale de peinture, ravalement, rénovation.

−- Isol’Tout menuiserie, de Jérémy Vasseur : vente, pose de menuiserie.

− Stevens Fievet : photographe auteur auprès des entreprises, atelier photo pour images commerciales.

Et deux autres au sein de la pépinière Haliocap, située depuis 2007 au cœur du quartier portuaire de Capécure et entièrement dédiée à la filière des produits de la mer.

− Boucan’Or, de Jean-Marin de Feuardent : transformation, conservation de viandes, poissons, boucanage.

− La Biscuiterie de la Côte d’Opale, d’Alain Ducamp et de Patrick Coppin : confection de biscuits sucrés et salés.

D.R.

La pépinière Haliocap a accueilli en 2013 deux nouvelles entreprises dont la Biscuiterie de la Côte d'Opale créée par Patrick Coppin (à gauche) et Alain Ducamp.

Ces cinq nouvelles entreprises représentent actuellement 15 emplois. Parallèlement, dix entreprises ont quitté les pépinières courant 2013 pour poursuivre leur développement, car la durée maximale d’hébergement en pépinières est de quatre ans. Elles représentent désormais 50 emplois.

Début 2014, un partenariat entre la CAB et la couveuse d’entreprises s’est officialisé. Avant de créer son entreprise et de pouvoir démarrer au sein d’une pépinière, comme Créamanche ou Haliocap, l’association Couveuse Littoral Opale donne l’occasion de tester en grandeur réelle le projet. Cela présente plusieurs avantages pour le porteur du projet : il conserve son statut (salarié, allocations…) et peut réellement se conduire comme un chef d’entreprise en proposant ses services ou la vente de produits, etc., tandis que la couveuse l’accompagne individuellement et collectivement (gestion, comptabilité, prospection, assurances…).

 Un club Passerelle. La CAB et la Couveuse Littoral Opale sont désormais unies par une convention afin de proposer une offre de services plus globale pour les porteurs d’un projet de création d’entreprise. Ainsi, tout créateur pourra bénéficier d’un hébergement, à tarif préférentiel, auprès de la pépinière Créamanche.

Par ailleurs, le club Passerelle, qui regroupe les chefs d’entreprise hébergés dans les pépinières ou l’ayant été, a eu l’occasion de se retrouver, en 2013, autour de quatre déjeuners-formation sur des thèmes variés : «  comment conquérir de nouveaux clients ? », « les conditions générales de vente : quelles sont vos obligations ? »,  « les missions du Régime social des indépendants », « fidéliser sa clientèle : pourquoi, comment ? ».