Au Pays des sept vallées

Eurovanille lance sa marque Vanillor

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8639 par

Située dans le Montreuillois à Gouy-Saint-André, la société Eurovanille, spécialisée dans le commerce de la vanille naturelle sous toutes ses formes (gousses, liquide concentré…), depuis la culture jusqu’à la distribution, s’agrandit. L’entreprise, créée par les frères Laurent et Olivier Bourgeois en 1990, vise désormais la grande et moyenne distribution avec sa nouvelle marque, Vanillor. Jusqu’à […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Située dans le Montreuillois à Gouy-Saint-André, la société Eurovanille, spécialisée dans le commerce de la vanille naturelle sous toutes ses formes (gousses, liquide concentré…), depuis la culture jusqu’à la distribution, s’agrandit. L’entreprise, créée par les frères Laurent et Olivier Bourgeois en 1990, vise désormais la grande et moyenne distribution avec sa nouvelle marque, Vanillor.

D.R.

Les gousses de vanille proviennent de Madagascar, d'Inde ou de l'île Maurice.

Jusqu’à présent, Eurovanille vendait poudres et arômes naturels de vanille aux artisans européens, industriels de l’agroalimentaire (Nestlé, Unilever, fabricants de glaces, chocolatiers) et grossistes mondiaux, ainsi que des produits conditionnés à destination des grandes marques. Désormais, l’entreprise diffuse sous sa propre marque, qui a obtenu le label « Saveurs en’or », gousses, arômes liquides, poudres naturelles et sachets à infuser. «Ce dernier produit, selon le directeur commercial, Patrice Colin, vise à faciliter l’utilisation de la vanille. Il se présente comme un sachet de thé qu’il suffit de plonger dans le lait.» Eurovanille, qui représente actuellement 7% de la production mondiale de vanille,  souhaite doubler cette part d’ici cinq ans. Elle compte 73 salariés en France (à Gouy-Saint-André et à Paris), une filiale en Inde, et a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros, dont 70% à l’exportation (50% en Europe et 20% hors Europe). Elle possède 6 000 clients en Europe et 150 grossistes à travers le monde. Pour s’approvisionner en précieuses gousses de vanille, le terrain de jeu de Laurent Bourgeois s’affranchit également des frontières : elles viennent de l’Inde, mais aussi de Madagascar ou de l’île Maurice. L’entreprise, qui consacre 1,5% de son chiffre d’affaires à la recherche-développement, a par ailleurs reçu de nombreuses distinctions, dont le prix du meilleur entrepreneur 2013 du Nord de France décerné par Ernst & Young.