Au coeur d'un ambitieux programme de réhabilitation en front de mer à Berck-Plage

Le groupe Quartz démarre la commercialisation de la résidence Altéia

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 8641 par

Le groupe Quartz, basé à Amiens, en partenariat avec la société Créer promotion, a commencé à commercialiser les 86 appartements de sa résidence Altéia, à l’extrémité sud de la plage de Berck-sur-Mer, sur le site de l’ancien Hôpital maritime Nord. Cette résidence s’inscrit dans un programme HQE très ambitieux, présenté en juillet 2013, qui comprend […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Le groupe Quartz, basé à Amiens, en partenariat avec la société Créer promotion, a commencé à commercialiser les 86 appartements de sa résidence Altéia, à l’extrémité sud de la plage de Berck-sur-Mer, sur le site de l’ancien Hôpital maritime Nord. Cette résidence s’inscrit dans un programme HQE très ambitieux, présenté en juillet 2013, qui comprend un complexe balnéaire haut de gamme, 260 logements, une résidence de tourisme trois-étoiles de 100 chambres, un Spa marin de 1 700 m², une « Spa académie », un restaurant gastronomique, une supérette, des services de proximité, des salles de séminaires, une crèche, une « maison du cerf-volant », un parking souterrain de 377 places. La première tranche du projet prévoit notamment la construction de 86 appartements, du restaurant et de la résidence de tourisme. Son permis de construire a été avalisé le 11 février par la Commission des sites. Celui de la deuxième tranche doit être déposé prochainement.

D.R.

Les premiers appartements, avec vue sur mer, sont en cours de commercialisation.

Le site qui va être réhabilité a marqué le passé médical de Berck. Rebaptisé Hôpital maritime à la chute du second Empire en 1870, l’Hôpital Napoléon, construit selon les plans de l’architecte Emile Lavezzari et consacré exclusivement à l’enfant, a été inauguré par l’impératrice Eugénie (1826-1920), qui croyait son fils, le prince impérial, malade. Il était doté de 700 lits et surtout d’une piscine à eau de mer chauffée, éclairée par une importante verrière. Il y a quelques années, un précédent projet de réhabilitation et de création d’un centre de thalassothérapie, porté par l’ancien rugbyman Serge Blanco, n’avait pas abouti.