Distribution

Le recyclage textile à la mode chez Happychic

Publié dans l'édition Nord N. 8636 par

Le recyclage des textiles fait tisser de nouvelles collections dans les boutiques du groupe Happychic. Une grande nouveauté en 2014, qui inclut aussi le made in France, le coton bio et le lin.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Ils seront en rayon à partir du 21 mai 2014 dans 70 magasins Jules : une veste, une marinière, un tee-shirt, un jean, un bermuda et des espadrilles. Un esprit marin pour une collection «capsule» (présentée sur une table dédiée en magasin) qui est la toute première du genre et met en avant les préoccupations environnementales du groupe textilien nordiste. Si le coton bio et le lin français font partie des matériaux privilégiés dans cette recherche vers plus d’écologie, la réutilisation des textiles recyclés en fait aussi partie, même s’il ne concerne que le jean. C’est toute l’originalité de cette première collection.

D.R.

Les pièces de la collection Made in France, avec le jean en fibres recyclées sont en boutique à partir du 21 mai chez Jules.

Des produits issus de recyclage textile pas si faciles. Issue des 11 tonnes de vêtements non conformes récupérés, elle est l’aboutissement d’un travail de trois années et de deux tentatives de création de produits (un pull en 2012 chez Jules, puis une veste en 2013 chez Brice) qui ont été «un succès plus technique que commercial», reconnaît Christèle Merter, chef du projet mode et recyclage chez Happychic. Mais ils ont permis d’affiner les recherches pour proposer un produit recyclé qui plaît… et qui n’a pas l’air d’être recyclé (les fils du pull tricoté avec des fibres de jean n’étaient pas de la même couleur). Le travail s’est fait à la fois sur le fil et sur le design du produit. Pour obtenir un fil qui soit de couleur uniforme, «il a fallu éliminer les fonds de poche de jean et les fils de couture», explique la responsable. Mais au-delà des préoccupations techniques, il faut aussi penser en termes de collection et donc de produits variés. Pour élargir les couleurs et sortir du bleu jean, l’idée est de réutiliser d’autres matières textiles récupérées cette fois-ci par l’effilocheur, comme les draps par exemple. Quant au design des produits, il a été modernisé avec des coupes contemporaines. Ces produits sont-ils vendus plus chers ? «Ils sont dans la fourchette haute, mais pas les plus chers», précise Christine Merter (le tee-shirt est à 16,99 € quand les produits «classique» vont de 19 à 21 €). Et pas question pour elle de parler de surcoût  pour les produits recyclés, «puisqu’on ne compare pas la même chose». Les spécialistes s’accordent à dire qu’il serait de 30% à 50%.

L’expérience n’est pas un one shot, mais doit prendre de l’ampleur, puisque des nouveaux produits (avec une thématique différente) sont annoncés pour août et septembre.

 La participation des clients. Mais le recyclage selon Happychic ne s’arrête pas à la création de nouveaux produits. Il passe aussi par les clients, et leur capacité à ramener des vêtements usagés mais encore portables dans les magasins. Après une expérience chez Jules, c’est au tour des boutiques Bizzbee de mettre en place une collecte, organisée par Le Relais, pendant trois semaines à partir du 18 mars. La nouveauté, c’est le bon d’achat qui va avec le dépôt de vêtements.

Des expériences dans l’air du temps qui donnent du sens à l’entreprise et devraient être pérennes.