Boulogne-sur-Mer initiative lance son Club des parrains

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9510 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Les premiers filleuls, accompagnés de leurs parrains et de l’équipe du nouveau Club créé par la plate-forme Boulogne initiative.

Les premiers filleuls, accompagnés de leurs parrains et de l’équipe du nouveau Club créé par la plate-forme Boulogne initiative.

Marion Lexcellent a repris un salon de coiffure à Boulogne, tandis qu’Antoine Widehem a racheté un restaurant qu’il a rebaptisé «Les Moutons Sauvages» au Portel. Tous deux ont souscrit avec enthousiasme à l’idée d’être accompagnés par un parrain expérimenté. «Le parrainage, explique Bernard Gilliocq, l’animateur de ce nouveau Club, permet à l’entrepreneur débutant de sortir de l’isolement et de bénéficier d’une écoute, d’un regard extérieur et d’une attention bienveillante. Le parrain lui apporte, de manière désintéressée et gratuite, ses conseils et son carnet d’adresses. D’une façon globale, il a été constaté que les entreprises suivies par des structures d’accompagnement avaient plus de chance de réussir que les autres.»

«Cette nouvelle action permet l’accompagnement du repreneur pendant toute la durée de remboursement du prêt consenti par la plate-forme Boulogne initiative», précise son président Vincent Blavet. Créée en 1987 dans l’intention d’aider les porteurs de projets innovants disposant de moyens limités sur tout l’arrondissement de Boulogne, cette structure dispose d’un fonds d’intervention, alimenté par l’initiative privée, les intercommunalités, le conseil général du Pas-de-Calais et la Caisse des dépôts, qui octroie des prêts d’honneur personnels sans intérêts et sans garantie. «Ce soutien financier, explique le président, permet au créateur de renforcer son apport personnel et de faire levier sur l’emprunt bancaire. En moyenne régionale, pour 1 euro de prêt d’honneur, 7,5 euros de prêt bancaire sont levés. Nous attribuons des prêts compris entre 3 et 15 000 euros, remboursables en moyenne sur 24 mois.» Ainsi, l’an dernier 44 entreprises ont été soutenues. Au total, 54 prêts d’honneur ont été attribués pour un montant global de 242 100 euros, permettant le maintien ou la création de 80 emplois. De même, sur les dix premiers mois de 2014, 43 prêts ont déjà été consentis pour un montant de 228 500 euros avec 74 emplois à la clé.

Un fonds de transition. En 2013, un fonds spécifique a été ajouté à la panoplie des outils existants. Abondé par la Ville de Boulogne, la CCI Côte d’Opale et la Chambre régionale des métiers, il finance des prêts d’honneur aux commerçants dont les conditions de commercialité se trouvent obérées par la réalisation à proximité de leur activité de travaux d’intérêt général.

Contact : Marion Roger, chargée de mission de Boulogne initiative. Tél. : 03 21 32 19 40 − boulogneinitiative@nordnet.fr