Présent à Templemars et à Crespin

Portakabin : 40 années de bâtiments modulaires

Publié dans l'édition Nord N. 8725 par

Spécialiste du bâtiment cellulaire de qualité à usage tertiaire, Portakabin France fête cette année les 40 ans de son implantation dans la Métropole lilloise. Son ambition : assurer une meilleure implantation dans le sud de la France et répondre à 100% des besoins hexagonaux à partir de l’usine de Crespin.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Jean-Luc Guénard, président de Portakabin France et directeur général de Portakabin Europe depuis novembre 2011.

Si Portakabin a vu le jour en 1967 à York en Grande-Bretagne, créée par Donald Shepherd, c’est en 1975 que l’entreprise a traversé le Channel pour implanter sa première agence commerciale et son siège social à Lille, transférés dès 1977 sur la zone industrielle de Templemars. Depuis, les ouvertures d’agences, toujours en propre, se sont multipliées et son réseau commercial compte aujourd’hui 20 agences. La dernière création est celle de Toulouse en 2013. « Notre approche commerciale, explique le président de Portakabin France depuis novembre 2011, Jean-Luc Guénard, est construite sur le développement du réseau d’agences, garant de la proximité de nos clients en termes d’engagement services, d’engagement qualité, de suivi, de satisfaction. Une agence nous permet de répondre à un besoin avec un ‘aller voir’ sur site dans les 24 heures, d’avoir du stock en bâtiments disponibles, de limiter le coût du transport et d’accompagner les clients de la livraison-réception des bâtiments à leur suivi tout au long de leur location.« 

A Crespin depuis 2010. A cette activité commerciale, « pour davantage de réactivité, d’agilité et améliorer les délais de fabrication« , Portakabin a ajouté en 2010 une activité assemblage de bâtiments en implantant une usine de production à Crespin. Longtemps monoproduit, en charge des bâtiments modulaires Ultima, cette usine a lancé il y a 6 mois une seconde ligne pour produire des bâtiments Solus de 7 à 50 m2. « Actuellement 70 % des besoins de produits commercialisés en France, tant en vente qu’en location, sont fabriqués à Crespin », se félicite Jean-Luc Guénard, très « intéressé à aller à 100 %« , sujet « à l’étude« . L’usine produit chaque année quelque 400 modules pour près de 10 800 2 de surfaces habitables avec un effectif de 20 collaborateurs, dont 5 intérimaires embauchés pour la seconde ligne. « Notre objectif est de pérenniser ces emplois », ajoute Jean-Luc Guénard.

Essentiellement sur le locatif. L’essentiel de l’activité commerciale de Portakabin France, à plus de 80 %, porte sur la location. Ce sont ainsi plus de 120 000 m2 de bâtiments modulaires qui sont loués par an dans l’Hexagone, tous types confondus, pour une durée moyenne (ce qui est une spécificité par rapport à la concurrence) longue de 15 à 18 mois. Tous les secteurs sont concernés : industriels, mais aussi scolaires, hospitaliers, administratifs. « Notre client type est une entreprise qui a un besoin temporaire d’espace pour cause de rénovation, de développement, sur des temps plus ou moins définis. Mais nos applications sont multiples : agences bancaires, pharmacies, classes d’enseignement…« 

Portakabin France a réalisé sur l’exercice clos au 30 juin 2014 un chiffre d’affaires de 33,5 M€, en progression de 14 % sur les 29,5 M€ de celui clos au 30 juin 2013, soit les deux tiers de l’activité Europe continentale (55 M€) dont Jean-Luc Guénard assume la direction générale (Portakabin est aussi présente au Benelux et en Allemagne). « Sur le marché du modulaire estimé entre 800 et 900 M€ en France, nous pesons entre 3 et 4 %. Si nous sommes un acteur significatif, nous ne sommes par le premier« , constate-t-il.

Des possibilités de croissance. L’avenir, Jean-Luc Guénard l’entrevoit avec une possibilité de croissance dans le sud de la France où la société est encore sous-représentée, avec toujours en filigrane la question du potentiel de pérennité. Car, pour avoir pris 14 % de croissance lors du dernier exercice, le président de Portakabin France ne cache pas que « c’est plus compliqué aujourd’hui. On ne voit plus arriver certains dossiers grâce à la crise. Même les projets de location de six mois sont remis en cause. Le marché se contracte, il y a moins de projets, moins d’envie, plus de reports. La clientèle change de comportement, surtout dans le privé. A nous de nous adapter, d’offrir plus de compétitivité. » Une compétitivité qui passe par une toujours meilleure réponse aux attentes des clients : « Ce qui les intéresse, c’est la rapidité, la conformité en termes de délai et de budget, mais aussi la réponse aux normes d’accessibilité, de confort, de sécurité, d’isolation… » Conscient de la moindre appétence du marché pour aller au modulaire, Jean-Luc Guénard « espère que 2015 sera plus favorable« , tout en précisant : « Je reste prudent. Nous sommes ambitieux, solides sur nos fondations, nous avons les moyens grâce au support du groupe familial Shepherd qui s’engage sur le long terme.«