Forum technologies et handicaps sur la Côte d'Opale

Le territoire accuse du retard

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9539 par

Selon le Ministère de la Santé, on dénombrait en 2010, 5 millions de personnes en situation de handicap en France, dont 2 millions de personnes à mobilité réduite. Les dépenses publiques consacrées à la politique pour les personnes handicapées s’élèvent à 34 milliards d’euros en 2010.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

CAPresse 2015

Un millier de personnes se sont pressées sur le forum.

Et pourtant, « notre territoire avance mais a du retard, nous devons mettre les bouchées doubles » a déclaré Sony Clinquart, vice-président de la Communauté Urbaine de Dunkerque, lors de l’ouverture du Forum Handinum au Kursaal de Dunkerque, organisé par Quai du Numérique. Près de 1 000 personnes se sont pressées sur le forum en une journée, pour découvrir principalement les avancées technologiques dans ce domaine et envisager de nouvelles perspectives de confort dans leur quotidien, tant pour les personnes ayant une déficience mentale ou physique, que pour les personnels qui interviennent auprès d’eux. Parallèlement, nombre d’élus ont pris en compte toutes les explorations possibles dans l’aménagement d’une ville. Une commission accessibilité a notamment été créée en 2008 à la Communauté Urbaine de Dunkerque, qui recense et matérialise sur une carte les zones accessibles ou en phase d’amélioration pour les personnes à mobilité réduite. Reste à la mettre en musique avec l’aide d’une application numérique qui soit mise à leur disposition. D’où l’intérêt de ce forum qui a « connecté » scientifiques, universitaires, l’Éducation nationale, association d’aide aux handicapés, bailleurs sociaux et entreprises numériques.

Jean-Roch Masson, "Monsieur Twitt" des Cours Préparatoires.

Jean-Roch Masson, "Monsieur Twitt" des Cours Préparatoires.

Informations pluridisciplinaires. De nombreuses tables rondes se sont succédé tout au long de la journée permettant à chacun de trouver des réponses à ses questions. L’éventail des nouvelles technologies au service de la pédagogie devient de plus en plus prégnant. En témoigne cet instituteur dunkerquois qui utilise Twitter comme outil d’apprentissage de la lecture et de l’écriture à des enfants du cours préparatoire. Cela va faire cinq ans que ses élèves twittent. « L’objectif est de donner du sens aux apprentissages. Mes élèves comprennent ainsi le rôle social de l’orthographe. Je leur dis, ‘vous êtes les petits journalistes de ma classe et vous pouvez écrire au monde entier’. A partir de là, ils feront attention aux fautes, au vocabulaire et essaieront d’être imaginatifs« . 300 classes en France se seraient mises au tweet… Il reste malgré tout beaucoup de progrès à faire dans le domaine du handicap. La conclusion de Stéphane Maillet, directeur adjoint chez Habitat 62/59 Picardie est révélatrice du manquement culturel dans ce domaine en France. « Nous avons encore beaucoup de choses à améliorer dans le domaine de l’habitat. Ce regard et ces préoccupations ne sont pas automatiques en France« . Une dame dans le public prend la parole. Elle explique que son mari est sourd. « Il y a un gros problème dans les gares pour les non-voyants et les sourds. On a tendance à confondre mal-entendants et sourds, insiste-t-elle. De même que la nouvelle législation concernant les détecteurs de fumée. Qui a pensé à faire des détecteurs pour personnes sourdes ?« . Voir la personne, non plus à travers le prisme de son handicap, mais davantage au travers de ses besoins et de ses droits, donc, dans les faits, comme quelqu’un susceptible de progresser, tel est l’enjeu de ce forum qui est devenu incontournable.