8ÈME TROPHÉE FINANCE ET GESTION NORD-PAS-DE-CALAIS DE LA DFGC

Youssef El Hariri, lauréat 2015

Publié dans l'édition Nord N. 8730 par

Soirée exceptionnelle pour projets exceptionnels, le 8e trophée Finance & Gestion de la DFCG a été remis cette année à Youssef El Hariri, directeur financier chez Appe France à Bierne. Ont aussi été distingués Jean-François Duytschaever (Vog Coiffure), Emmanel Annebicque (Trénois Decamps) et Ludovic Luzza (Generix Group).

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Youssef El Hariri

Youssef El Hariri

« Treize beaux dossiers« . Les compliments n’ont pas manqué lors de la remise du 8e trophée Finance & Gestion co-organisée par l’Association des Directeurs Financiers et de Contrôle de Gestion (DFCG) Nord-Pas-de-Calais, présidée par Lionel Mailly, et par le cabinet EY Nord de France dirigée par Antoine Moittié.

Treize dossiers présentés succinctement aux quelque 350 acteurs et décideurs économiques de la région invités cette année dans les locaux d’EuraTechnologies à Lille par Olivier Charles, cheville ouvrière de ce trophée, entre les présentations du pôle d’excellence Euratechnologies, dont chacun a pu apprécier la pertinence de sa salle de téléprésence grâce à une démonstration in situ, et du Pôle Numérique Régional (PRN). Treize dossiers et donc treize directeurs financiers à concourir (lire aussi La Gazette n° 8727 du 22 mai 2015, pages 5 et 6) : 4 dans la catégorie Accompagnement de la croissance, Jan-Luc Ambre, Kiloutou, Mickaël Decriem, Interiale Mutuelle, Emmanuel Annebicque, Trenois Decamps, et Jean-François Duytschaefer, groupe Vog, et 9 dans la catégorie Gestion financière, Sébastien Graillot, groupe Art’Embal, Damien Demenez, Argosyn, Youssef El Hariri, Appe France, Guillaume Briançon, groupe CDE Blangis, Marie-Christine Chevalier, Eurovanille, Ludovic Luzza, Generix Group, Frédéric Brabant, Groupe Hospitalier de l’Institut Catholique de Lille, Emmanuel Mariage, M comme Mutuelle, Bernard Sénéchal et Olivier Decorte, groupe Méo-Fichaux. « Treize beaux dossiers qui, comme s’est plu à l’indiquer Antoine Moittié, donnent une belle image de la région, des sociétés familiales, des sociétés cotées, des sociétés détenues par des fonds, des sociétés détenues par des groupes, en termes géographiques, du Cambrésis passant par la Métropole au Littoral, sur des projets en France et à l’international dans des sociétés en croissance, en réorganisation, en restructuration. Un beau panel de ce qui s’est passé depuis 2 ans dans la région.« 

Le prix spécial du jury à Jean-François Duytschaefer. Depuis février 2007, directeur administratif et financier du Groupe Vog, Jean-François Duytschaefer a présenté deux projets, le premier digital de création d’une plateforme crosscanal pour les enseignes Tchip et Vog, accepté par le réseau de franchisés grâce notamment à la rétrocession de 100 % de la marge avant, le second de développement d’un nouveau concept de salon «Mon coiffeur, ma famille» décidé suite au rachat de la marque Eclusiv Coiffure. « L’idée était de permettre à de jeunes futurs patrons coiffeurs de s’installer. Mais faute d’apport suffisant et d’accès au crédit pour eux, l’objectif a été de faire le salon le moins cher possible, de contracter les coûts mais avec une image moderne et vintage et surtout d’aller chercher du financement à l’extérieur. » A l’instar de l’affiliation que développent les brasseries en participant au financement de cafés – Jean-François Duytschaever a été de 1999 à 2007 DAF des Brasseurs de Gayant à Douai – ce cofinancement est aujourd’hui assuré, outre par le groupe, par des fournisseurs produits partenaires et prochainement par une plateforme parisienne de crowdfunding en cours de signature. Ce prix a été remis par Skema Business School et Lille Place Tertiaire.

Le prix Accompagnement de la croissance à Emmanuel Annebicque. Entreprise indépendante et familiale spécialisée dans la distribution de matériels et consommables destinés aux artisans du bâtiment, Trénois Decamps, qui était jusqu’alors plutôt portée sur la croissance organique, a mené à bien en 2013-2014 un projet de croissance externe en Rhône-Alpes en faisant l’acquisition de la société Berthet d’Amneville. Le rôle d’Emmanuel Annebicque a été l’accompagnement des deux sociétés dans leur rapprochement, de la lettre de mission jusqu’à l’accord définitif en mars 2014. Nouvelle organisation, nouveaux collaborateurs, nouvel environnement, Emmanuel Annebicque a mené à bien ce « projet un peu compliqué« , d’autant qu’il a dû, en accord avec les deux parties, prendre la fonction de DAF de l’entreprise ciblée et s’occuper des deux entreprises durant la période d’audit d’acquisition et de clôture. Avec un chiffre d’affaires de 138 M€ en 2014, Trénois Decamps est aujourd’hui le 3e acteur du secteur au niveau national. Salué comme « quelqu’un qui affiche une forte volonté d’aller de l’avant et se projette en permanence même s’il faut de temps en temps canaliser les choses« , Emmanuel Annebicque « aura sûrement, le moment venu, un rôle important à jouer avec la génération suivante. » C’est son président, Hervé Allard, qui le dit ! Ce prix a été remis par Verlingue, Cegid et Canon.

Le prix Gestion financière à Ludovic Luzza. Côtée en Bourse, la société Generix a pour activité à Villeneuve-d’Ascq l’édition de logiciels et de solutions applicatives à destination des acteurs et écosystèmes du commerce, de l’industrie et de la logistique. Implantée à Villeneuve-d’Ascq, elle a réalisé 54 M€ de chiffre d’affaires en 2014 et emploie 400 collaborateurs. Le projet présenté par Ludovic Luzza est celui d’une relance de la société qui a traversé une période de crise à partir des années 2010. Ce projet s’est articulé en 3 étapes : la première de stabilisation financière du groupe via la consolidation de sa dette, la souscription d’un contrat d’affacturage et une augmentation de capital, la deuxième de retour à la rentabilité grâce notamment à une réduction de 8 M€ de ses dépenses en 1,5 an et une troisième de retour à la croissance avec un focus sur les activités cœur de métier, notamment celles développées en SAAS, la cession de l’activité historique ERP et le déploiement à l’international. Très motivé par les aspects multidisciplinaires des problématiques qui lui ont été soumises, Ludovic Luzza a mis en évidence l’importance du travail en équipe, sa « principale fierté« , allant jusqu’à adresser un « petit message » à ses confrères directeurs financiers sur les qualités requises pour assurer au quotidien leurs fonctions : « bien s’entourer en interne et en externe, faire preuve de pragmatisme au regard des différentes disciplines qu’il nous faut adresser, être et rester de grands professionnels, et enfin générer et inspirer la confiance auprès des différents acteurs qui gravitent autour de nous. » Un message qui a été apprécié de l’assistance ! Ce prix a été remis par AG2R La Mondiale, Michael Page et le PRN.

De gauche à droite, Antoine Moittié, associé et directeur Nord France EY, Jean-François Duytschaever, Vog Coiffure, Emmanuel Annebicque, Trénois Decamps, Ludovic Luzza, Generix Group, Youssef El Harriri, APPE france, Béatrice Lebouc, déléguée générale de la DFCG, et Lionel Mailly, président exécutif des régions DFCG et DAF des Briqueteries du Nord.

De gauche à droite, Antoine Moittié, associé et directeur Nord France EY, Jean-François Duytschaever, Vog Coiffure, Emmanuel Annebicque, Trénois Decamps, Ludovic Luzza, Generix Group, Youssef El Harriri, APPE france, Béatrice Lebouc, déléguée générale de la DFCG, et Lionel Mailly, président exécutif des régions DFCG et DAF des Briqueteries du Nord.

Le trophée Finance & Gestion à Youssel El Hariri. Arrivé en septembre 2013 chez APPE France à Bierne, société spécialisée dans la fabrication et le recyclage d’emballages en polyéthylène téréphtalate (PET), après un passage chez Bonduelle et dans le cabinet EY en qualité de senior en expertise-comptable, Youssef El Hariri, 33 ans, y a mené à bien un projet de restructuration financière imposée par la mise en situation d’insolvabilité de sa maison-mère espagnole, La Seda de Barcelona. Ce projet s’est décliné en projet d’optimisation des finances de la société et de l’information financière en plusieurs étapes : restructuration et réduction des charges, restructuration de la fonction financière par la redéfinition du contrôle interne et la mise en place d’un contrôle de gestion effectif et, enfin, résolution des problèmes de communication internes au groupe et avec ses principaux partenaires fournisseurs, clients et banquiers pour stabiliser et assainir la position de la société. « Aujourd’hui, on arrive à se faire entendre, à mieux comprendre ce qui se passe et à la faire comprendre aux opérateurs et aux décideurs de la société. La société continue de fonctionner, d’être leader sur son marché« , se félicite-t-il avant d’ajouter : « le projet a commencé en 2012, je l’ai repris en chemin… Il ne se termine pas, c’est un développement continu pour répondre aux besoins d’une société qui n’arrête pas de croître. » Et, bonne nouvelle, « la société est sortie de la crise il y a un mois avec le rachat de l’APPE Packaging Division de La Seda de Barcelona Group par le groupe américain Plastipak Packaging (ndlr : leader mondial dans la conception et la fabrication de contenants en plastique rigide de haute qualité pour les industries alimentaires, des boissons et des produits de consommation). APPE est une grande société dont je suis fier, mais peu connue dans sa région. » Elle emploie 344 personnes, réalise 170 M€ de chiffre d’affaires pour un EBITDA de 70 M€… Si, comme les autres lauréats, il a tenu à remercier publiquement son épouse, ses parents, ses formateurs, ses dirigeants et ses collaborateurs, Youssef El Hariri a tenu « à remercier ce beau pays qu’est la France  je suis Marocain d’origine, arrivé en 2003, Français maintenant – pour m’avoir donné la chance de me former quasiment gratuitement, la France, un pays où l’ascenseur social marche très bien. » L’édition 2015 du Trophée Finance & Gestion de la DFCG pouvait difficilement trouver meilleur lauréat !