TIC

Dhimyotis choisi pour sécuriser les échanges électroniques du gouvernement

Publié dans l'édition Nord N. 8750 par

Le prestataire de services de certification électronique à Villeneuve-d’Ascq a remporté en septembre ce marché qui consiste en la délivrance de certificats d’authentification pour l’Elysée et pour une quinzaine de ministères.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

Arnauld Dubois.

Arnauld Dubois.

L’appel d’offres avait été remporté en août. La livraison des premiers certificats a commencé en septembre. Dhimyotis termine l’année 2015 sur les chapeaux de roues avec une montée en flèche de son activité. Le chiffre d’affaires, qui avait déjà progressé d’environ 35% l’an dernier, « va augmenter beaucoup plus encore cette année« , selon Arnauld Dubois, le patron de cette PME de 18 salariés à Villeneuve-d’Ascq. À l’origine de cette progression attendue, les commandes publiques du plus gros client de Dhimyotis à ce jour c’est-à-dire le gouvernement. La PME villeneuvoise est parvenue à se positionner comme un acteur majeur de la cybersécurité. « Les fabricants d’antivirus sécurisent ce qui entre dans le système d’information. Nous, nous sécurisons ce qui en sort« , à l’habitude de dire Arnauld Dubois. Dhimyotis a conçu des solutions (Certigna ID, Certigna Cachet Serveur, Certigna Serveur Client, etc.) permettant d’authentifier et de donner un caractère officiel aux courriers électroniques et aux documents numériques. Quant à Certigna SSL, autre solution cryptologique de la PME, elle permet d’authentifier les sites internet via le fameux « https avec cadenas » qui apparaît dans les navigateurs. Des solutions qui ont le vent en poupe car conformes à la contraignante norme RGS de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI). « Nos solutions sont aussi référencées auprès de tous les navigateurs sur Internet et reconnues par la plupart des systèmes d’exploitation« , indique Arnauld Dubois. Aujourd’hui, quinze ministères ainsi que l’Elysée sécurisent leurs échanges au moyen des solutions Dhimyotis.

Les prestations assurées pour le compte du gouvernement couvrent une période de quatre ans. Le prestataire villeneuvois n’en est d’ailleurs pas à sa première commande publique avec l’État. L’an dernier, les services du Premier ministre ont fait appel à Dhimyotis pour sécuriser leurs échanges électroniques. L’activité elle-même a le vent en poupe. La dématérialisation progressant, l’ensemble des administrations, y compris les collectivités, sont de plus en plus confrontées  aux problématiques d’intégrité et d’authentification de leurs échanges. À l’échelle européenne, le règlement « eIDAS » voté par le Parlement l’an dernier vise à sécuriser les transactions électroniques dans tout l’espace européen. Au point que le secteur privé aussi s’y met. Parmi les clients majeurs de Dhimyotis, des banques, des laboratoires de recherche et des acteurs dans le secteur de la santé.