Plan Polmar en Manche

Exercice anti-marée noire sur la plage du Portel

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9554 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.Voie maritime parmi les plus fréquentées au monde, le pas de Calais est une zone accidentogène renforcée par les croisements incessants du trafic commercial avec les car-ferries transmanche ou par la présence des bancs de sable des Flandres. En outre, l’étroitesse du détroit impose une réaction particulièrement rapide, quelques heures seulement pouvant s’écouler entre la survenance d’un accident et son impact sur le littoral. Il est donc essentiel de pouvoir mobiliser en urgence des personnels préalablement identifiés et formés à la lutte à terre contre la pollution.

Dans le département du Pas-de-Calais, le plan Polmar est aujourd’hui en cours de refonte pour prendre en compte les évolutions dans l’organisation administrative (comme la décentralisation des ports ou le rassemblement intercommunal). Ainsi, le 17 septembre, un exercice grandeur nature a été initié par la préfète du Pas-de-Calais et le sous-préfet de Boulogne-sur-Mer sur la plage du Portel. Toute la journée, les personnels des collectivités territoriales de l’agglomération boulonnaise, préalablement formés par la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM 62), ont testé les matériels du Centre de stockage interdépartemental de Dunkerque, en luttant contre une marée noire heureusement fictive.