À ABLAIN-SAINT-NAZAIRE

“Ses premiers pas” ouvre sa quatrième micro-crèche

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9599 par

Et de quatre ! Après Sainte-Catherine, SaintNicolas et Souchez, “Ses premiers pas” vient d’ouvrir sa quatrième micro-crèche à AblainSaint-Nazaire. Les établissements accueillent des enfants de 0 à 6 ans, sept jours sur sept, de 5h30 à 22h. Objectif : en ouvrir deux autres dans les années à venir.   Les jeunes parents ne le savent […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Perrine Cotton et Alice Charlet évoquent le développement et les projets de l’entreprise qu’elles ont créée en 2013.

Et de quatre ! Après Sainte-Catherine, SaintNicolas et Souchez, “Ses premiers pas” vient d’ouvrir sa quatrième micro-crèche à AblainSaint-Nazaire. Les établissements accueillent des enfants de 0 à 6 ans, sept jours sur sept, de 5h30 à 22h. Objectif : en ouvrir deux autres dans les années à venir.  

Les jeunes parents ne le savent que trop bien : la garde des enfants est un véritable cassetête. Plus encore lorsqu’ils ont des horaires de travail hors normes. Les sœurs Perrine Cotton et Camille Lustre en ont d’ailleurs fait l’expérience. “Nous avons eu de très grosses difficultés pour trouver un mode de garde pour nos enfants”, soulignent-elles Elles se sont alors dit qu’il y avait quelque chose à faire pour les parents qui, comme elles, travaillent parfois très tôt, tard le soir, ou de manière postée. “En janvier 2013, avec notre amie Alice Charlet, nous avons entamé les démarches afin d’obtenir l’agrément nécessaire pour ouvrir une micro-crèche”, explique Perrine, s’improvisant porte-parole du trio. S’est ensuite posée la question du local, avec une opportunité rue des Filatiers à Sainte-Catherine : “une belle vitrine à proximité du collège, un local que nous avons mis aux normes et rendu accessible à des enfants en bas
âge”, poursuivent-elles. Ouverte en novembre 2013, cette première micro-crèche a rapidement fait le plein et la question d’en ouvrir une deuxième a rapidement émergé. “Nous avions choisi le secteur d’Arras en ciblant les salariés du centre hospitalier et les professionnels indépendants”, justifie Perrine. Un choix qui s’est révélé judicieux. En janvier 2014, les trois associées ont donc ouvert leur deuxième établissement, rue RaoulBriquet, à Saint-Nicolas-lezArras. Chaque micro-crèche peut accueillir dix enfants en simultané et accepte environ vingt-cinq inscriptions. “Comme pour notre premier établissement, en quelques mois nous avons fait le plein, détaille Perrine. Ce qui fait notre force, c’est notre grande flexibilité et le fait que nous ne demandons pas les plannings longtemps à l’avance.”

Quatre, bientôt cinq. Autre force de “Ses premiers pas”, la structure accueille les enfants de 0 à 6 ans, notamment en périscolaire
les mercredis et pendant les vacances. “La seule chose que nous ne faisons pas, ce sont les conduites à l’école.” Après l’ouverture de la deuxième structure, les demandes ont continué à affluer, mais sur le secteur de Souchez. “La mairie a bien ouvert un jardin d’enfants, mais celui-ci s’adresse aux enfants de plus 2 ans. Il y avait donc de la place pour une micro-crèche.” Un local était disponible rue Pasteur, sur l’axe principal entre Arras et Béthune. Le troisième établissement a ouvert en avril 2015. Le scénario de Sainte-Catherine s’est alors reproduit et en quelques semaines la micro-crèche affichait complet. C’est alors que des parents souhaitant faire un investissement locatif ont proposé aux trois associées l’ouverture d’une quatrième structure à Ablain-SaintNazaire. “Nous louons une petite maison rue Lancino, qui s’est une nouvelle fois très vite remplie.” Avec leurs quatre structures ouvertes sans aucune aide, les trois jeunes femmes ont permis la création de 16 emplois à temps plein, des assistantes maternelles, mais aussi un cadre infirmier. Contentes de l’évolution prise par l’entreprise qu’elles ont créée, elles souhaitent, d’ici cinq ans, créer d’autres micro crèches, mais surtout garder une entreprise à taille humaine : “Nous avons un agrément pour 60 berceaux, pour un total de six structures”, concluent-elles. Enfin, que les nourrices agréées se rassurent : “Ses premiers pas” n’empiète pas sur leur domaine d’activité mais répond à des demandes spécifiques en termes d’horaires et de flexibilité…