Succès pour le premier « Grand Barouf numérique »

Publié dans l'édition Nord N. 8822 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

D.R.

La première édition a réuni près de 2 000 participants.

D.R.

Grégoire Kopp, directeur de la communication de Uber est intervenu au Grand Barouf Numérique.

 

Il s’agit du premier événement de ce type à l’initiative d’une métropole en Europe. Et c’est un pari gagné pour la MEL, métropole de 1,2 million d’habitants et reconnue au-delà des frontières pour son dynamisme dans le domaine du numérique. «700 visiteurs étaient attendus, mais finalement il y a eu près de 2 000 participants», se réjouit Jennifer Leblond du collectif OuiShare. Parmi eux, étaient présents des chefs d’entreprise, des académies, mais aussi des citoyens curieux de savoir comment le numérique peut transformer notre société. À l’occasion de cette manifestation, Damien Castelain, président de la MEL, a tenu à rappeler l’implication de la Métropole autour du numérique : «Nous sommes labellisés French Tech depuis 2014. Plusieurs projets à l’image de ‘So Mel so Connected ‘ (Lille a décroché l’été dernier l’appel à projets national sur les réseaux électriques intelligents-REI) montrent à quel point la Métropole avance et continue d’avancer avec le développement notamment de sites de coworking, de techshop…» Le premier techshop, Ateliers Leroy Merlin, ouvrira d’ailleurs en mai prochain dans le showroom d’EuraTechnologies Lille. L’objectif de cette première édition : mieux cerner l’impact du numérique sur la société et réfléchir à la façon dont on a envie de construire la métropole lilloise de demain. Pour cela, la MEL a décidé d’ouvrir cet événement au grand public.

 

Nouveaux formats de débats. Cette grande manifestation était construite autour de quatre grands thèmes : nouvelles solidarités 2.0, modèles économiques résilients, travailleurs émancipés et citoyens acteurs publics. «Le numérique, on doit en parler avec tous. Les curieux sont venus comprendre l’impact du numérique sur notre société et les chefs d’entreprise sont venus pour mieux comprendre la réalité du numérique et ses usages», indique Jennifer Leblond. Diverses thématiques à l’image de la ville intelligente, de l’open data ou encore de la consultation citoyenne en ligne ont été abordées à travers de nouveaux formats. Des conférences-spectacles, des keynotes pour confronter les opinions et des ‘fishbowls’ (cercle d’experts et une chaise vide pour le public) ont rencontré le succès. Outre les débats, les participants ont eu l’opportunité de tester des ateliers autour de l’open data et d’apprécier des œuvres numériques du Fresnoy, Studio national des arts contemporains de Tourcoing. «L’idée est d’organiser ce ‘Grand Barouf numérique’ à travers trois éditions», note Claire Levrat, attachée de presse de la MEL. Rendez-vous donc l’année prochaine pour la deuxième édition.