Le Channel Outlet Store "redémarre très bien"

Un retail center en pleine santé…

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9630 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

 

On pourrait parler de miracle, mais ce serait négliger le travail de Corinne Wortmann, d’Advantail, de son équipe et des enseignes qui composent le retail center. La communication de la galerie commerciale a évolué ces dernières années et, si l’on en croit la réaction de la manager du Channel Outlet Store, a joué un grand rôle dans le succès commercial du centre. La galerie a pu compter sur les Anglais, les Belges, qui sont venus en nombre ces derniers mois. Le site internet ainsi que tous les autres outils de communication ont été traduits en anglais et en néerlandais, il y a six mois, afin de toucher le public au-delà des frontières. «C’est important pour nous de communiquer avec les visiteurs étrangers potentiels, affirme Corinne Wortmann. Nous recevons plus de Belges qu’avant.» En parallèle, le retail center a voulu communiquer massivement sur la plus-value de « l’outlet » (dans ce type de commerce, les produits de la saison précédente sont écoulés et le prix de base des articles est 30% moins cher que dans un magasin standard, il ne peut pas être plus haut) : Channel Outlet Store n’a qu’un concurrent régional, l’Usine de Roubaix, et un autre concurrent de l’autre côté du Détroit, à Ashford. Et pour attirer le plus de monde, Advantail, qui a repris la gestion du centre en 2015, n’a pas chômé…

Affluence. Car le nombre de visiteurs a subi une sérieuse hausse pendant l’année écoulée. «Le seul mois à peu près neutre, c’était le mois de décembre 2017 par rapport à décembre 2016. Et pour cause : en décembre 2016 on inaugurait le magasin Nike…» Ouverture qui a eu pour effet de faire exploser la fréquentation du retail center pendant quelques semaines. Autrement, le centre a vu son trafic augmenter pendant la période des soldes de 12%, et son chiffre d’affaires a suivi peu ou prou la même dynamique, avec une hausse de 7,62% pendant les soldes. En février, le trafic a même augmenté de 29,2%. En 2016, si l’attention médiatique s’est concentrée sur Calais pour les raisons que l’on connaît, la fréquentation de la galerie commerciale a augmenté de 22,4% par rapport à 2015. En règle générale, le flux de visiteurs progresse depuis 14 mois.

Opérations. Des opérations de communication ont été organisées cette année par le retail center, notamment en Belgique, avec des voitures aux couleurs du centre qui circulaient. Des opérations exceptionnelles ont lieu périodiquement, impliquant une écrasante majorité d’enseignes présentes au sein du Channel Outlet Store. Prochainement, ce sont les « Jours barrés » qui auront lieu, avec des réductions allant jusqu’à 50%. L’affichage sur le centre a été modernisé ; le parcours client, revu afin qu’il soit plus lisible ; l’espace jeux pour les enfants devrait prochainement être refait. D’autre part, outre la communication et la rénovation du centre, un espace est réservé aux enseignes afin d’organiser des ventes exceptionnelles. Par exemple, Hugo Boss, qui rénove sa surface commerciale – quatre autres enseignes ont prévu de rénover leur surface –, occupe actuellement la surface.

Et maintenant ? L’ouverture des Galeries Lafayette a amené un coup de fouet à la fréquentation du centre. Corinne Wortmann parle même du «début d’une nouvelle ère». Des projets restent sur les rails, comme les différentes opérations à organiser avec les différentes enseignes, y compris celles qui ont ouvert récemment – Calvin Klein, par exemple, qui s’est implanté au mois de juin. «Il y a encore des choses à faire pour développer le tourisme dans le Calaisis…» Advantail est d’ailleurs partenaire d’Atout France, un groupement d’intérêt économique visant à développer le tourisme : «La croyance est en train de se développer.»

 

ENCADRE :

Le parcours de Corinne Wortmann, directrice de Channel Outlet Store

Corinne Wortmann est directrice du retail center depuis avril 2016. Elle avait auparavant ouvert l’enseigne Brice, de la Cité Europe, en 1995. La directrice a passé 18 ans chez Happychic avant de partir trois ans chez Burton of London, ce qui lui permet de «parler la même langue que les directeurs de magasin et la direction régionale».

 

CAPresse

L'affluence a explosé en février par rapport à l'an dernier, avec une hausse de près de 30%.

 

CAPresse

Corinne Wortmann est la directrice du centre depuis avril 2016.