Lefebvre textile

Un siège tout neuf et des ambitions nouvelles

Publié dans l'édition Nord N. 8822 par

L’entreprise familiale Lefebvre textile a inauguré début 2017 son nouveau siège, à Seclin. Un espace accueillant, où ce spécialiste du linge de maison met en scène ses collections et imagine sereinement son futur.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Entrée il y a quelques mois au sein de l'entreprise familiale, Charlotte Lefebvre compte développer un département "décoration".

 

Spécialiste des couettes, draps de lit et autres plaids, Lefebvre textile s’y connaît en atmosphères douillettes. L’entreprise, qui sera centenaire en 2018, a donc tout naturellement puisé dans son savoir-faire pour imaginer son nouveau siège, inauguré à Seclin en début d’année. Dans ce vaste ensemble de 2 000 m², rassemblant des bureaux en open space et un showroom, le fabricant a voulu reconstituer une ambiance de maison familiale, de la cuisine accueillante aux chambres, où les dernières collections de linge de lit et de bain sont mises en situation. Une atmosphère chaleureuse et sans chichis, à l’image de l’entreprise, souligne Charlotte Lefebvre, l’arrière-petite-fille du fondateur. La jeune femme vient de rentrer comme chef de projet au sein de l’entreprise, aujourd’hui dirigée par ses parents. « Nos anciens bureaux sont situés juste en face. On les garde pour le moment, en attendant de savoir ce qu’on va en faire, explique la jeune femme. Nous n’avons pas tellement gagné en surface, mais, en revanche, beaucoup en confort ! Nous étions installé dans d’anciens entrepôts. Les bureaux ont grandi avec l’entreprise, mais un peu de bric et de broc. Aujourd’hui, nous sommes 42 sur le site de Seclin, il était temps de s’installer plus confortablement ! En faisant construire, nous avons vraiment pu faire un bâtiment qui nous ressemble. »  

2,5 M€ investis. Lefebvre textile, qui réalise 27 M€ de chiffre d’affaires annuel, a investi 2,5 M€ dans ce nouvel immeuble. Un investissement qui illustre à la fois la bonne santé de l’entreprise et ses ambitions. Depuis la France, les équipes de Lefebvre imaginent des collections de linge de maison, réalisées ensuite au Pakistan ou en Chine, où l’entreprise compte aussi des bureaux. Les produits sont ensuite vendus en grande distribution, en marque propre, sous la marque « Today » ou en marque blanche. Un système de distribution qui oblige à produire en grande quantité et à se renouveler souvent. « Au travers des enseignes qui distribuent nos produits, que ce soit des grandes surfaces ou des enseignes comme la Foire’Fouille ou Babou, nous adressons le mass market. Pour nous, la difficulté, c’est d’être pile dans la tendance, sans être en avance, sinon les acheteurs ne suivent pas. C’est parfois frustrant quand on voit plein de belles choses sur les salons ! Mais nous avons toute une équipe de designers en interne qui savent parfaitement calibrer nos collections« , sourit Charlotte Lefebvre.  

Objectif : 50 M€ de CA. Forte de son expérience dans le textile, Lefebvre ne compte pas s’arrêter là et nourrit de nombreux projets. « La prochaine étape, c’est de créer un nouveau département pour le petit ameublement et la décoration intérieure. Aujourd’hui, l’achat de linge de maison est de plus en plus dicté par la décoration et inversement. Pour moi, les deux marchés sont liés et il y a vraiment quelque chose à faire en plus du textile, assure Charlotte Lefebvre. Mais c’est encore en cours de réflexion et d’élaboration. Et puis, surtout, nous voulons améliorer notre présence à l’international, où nous sommes encore très peu actif. » Tablant sur ces deux axes de progression, Lefebvre textile compte bien atteindre les 50 M€ de chiffre d’affaires d’ici quelques années et vise même les 100 M€ une fois que le département « décoration d’intérieur » sera pleinement lancé.