Finance développement conseil Nord

Des solutions alternatives au financement bancaire !

Publié dans l'édition Nord N. 8834 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Dans un contexte de crise économique, le nombre de retards de paiement explose, ce qui fragilise financièrement nombre de PME/PMI et TPE. Face à ces aléas conjoncturels, les entreprises se doivent de réagir en se souciant davantage de la santé financière de leurs clients et de leurs fournisseurs, tout en consolidant en parallèle la relation qu’elles entretiennent avec leurs partenaires financiers. 

À cette fin, celles-ci peuvent aujourd’hui trouver des alternatives au financement bancaire, grâce notamment aux solutions financières proposées par Finance développement conseil Nord. «Nous disposons d’outils financiers performants sur mesure, qui répondent de façon optimale aux problématiques de trésorerie des entreprises, tant sur le plan national qu’international», explique Christian Tomczyk, gérant de Finance développement conseil Nord. Il ajoute que «ces financements s’adaptent aux problématiques d’activité des entreprises ainsi que celles liées à leur facturation. Tout est fait pour pérenniser in fine l’activité de l’entreprise».

 Solutions génératrices de cash. La principale solution proposée aux entreprises clientes est le financement des ventes. «C’est une solution de financement originale fondée sur la simple cession de la balance clients vers un compte bancaire dédié ouvert au nom de la société. Une ligne de financement correspondant aux besoins de trésorerie de l’entreprise est allouée avec, comme principale garantie, la cession de balance clients. Cette solution est adaptée également aux entreprises qui gèrent un grand nombre de comptes clients avec un volume élevé de factures, tout en ayant une taille moyenne de factures faible», précise Christian Tomczyk. Et d’ajouter que «l’avantage pour le client réside dans le fait de conserver la relation commerciale et la gestion de son poste clients».

Une autre solution financière existe qui est celle de financer à 100% les achats effectués par l’entreprise auprès de fournisseurs français et/ou étrangers en contrepartie de la cession de bons de commandes fermes et irrévocables. «Les avantages pour l’entreprise sont nombreux, puisque le fournisseur est réglé sur la simple présentation d’une copie des documents liés aux achats de l’entreprise. Les commandes sont financées jusqu’à la livraison complète des marchandises au débiteur final et, enfin, celle-ci peut bénéficier d’un escompte auprès du fournisseur», détaille Christian Tomczyk.

Une dernière solution est envisageable mais reste peu utilisée, il s’agit du financement structuré qui est dédié aux centrales d’achat, de référencement, réseaux de franchisés, fédérations et syndicats professionnels ainsi que tout autre groupement assimilé. L’objectif d’un tel outil financier est de proposer aux adhérents de ce type de groupement professionnel des services et des conditions permettant d’exercer leur activité dans les meilleures conditions.

L’ensemble de ces solutions de financement permettront aux entreprises de rester maîtresses de la relation clients tout en conservant le recouvrement et l’encaissement des créances, de financer des ventes de faible montant, d’avoir la sécurité d’un financement déconnecté de l’assurance-crédit qui permet l’optimisation des flux de trésorerie et de pouvoir financer leurs achats auprès de fournisseurs français ou étrangers.

En définitive, qu’allez-vous faire avec du cash : augmenter votre rentabilité, permettre le développement de votre entreprise ou simplement la pérenniser de façon durable ?