Oldham à Arras

Un exemple de management environnemental opérationnel

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9644 par

Oldham, spécialisée en détection de flamme et de gaz, a mis en place un système de management environnemental depuis plusieurs années. La direction de l’entreprise, le service hygiène sécurité et environnement (HSE) ainsi qu’un groupe projet constitué de salariés volontaires s’investissent dans des actions de sensibilisation auprès du personnel. Nous avons souhaité zoomer sur ce […]

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Oldham, spécialisée en détection de flamme et de gaz, a mis en place un système de management environnemental depuis plusieurs années. La direction de l’entreprise, le service hygiène sécurité et environnement (HSE) ainsi qu’un groupe projet constitué de salariés volontaires s’investissent dans des actions de sensibilisation auprès du personnel.

Nous avons souhaité zoomer sur ce domaine dans le cadre d’une rencontre avec Natacha Dequéant, responsable marketing et communication, et Florine Rebollo, ingénieur en charge du domaine HSE.

 

D.R.

À l’occasion de la Semaine pour la planète, un magnolia a été planté.

 

La Gazette : Quelle est l’origine du déploiement des actions environnementales ?

Le site Oldham est certifié ISO 14001 et a lancé un atelier en salle de deux jours au cours duquel les participants découvrent les différents concepts du changement de culture HSE et définissent le niveau de la culture HSE de leur site. Cette évaluation est réalisée à l’aide d’outils, dont une enquête interactive avec un système de vote anonyme et en direct. Ces outils permettent également aux participants de mettre en évidence les normes, croyances et préjugés existants dans leur entreprise afin de pouvoir par la suite travailler sur les axes d’amélioration identifiés et avancer vers une culture HSE partagée de tous. En partant de ces évaluations, l’objectif est de prioriser les axes d’amélioration.

 

Comment se décline cette politique au niveau du site Arrageois ?

Tout d’abord, il faut bien imaginer que, de par son activité, l’angle sécurité est bien ancré dans la culture de l’entreprise, auquel s’ajoute l’accent santé au travail, complété plus récemment par le volet environnement. Ainsi, le Syndicat mixte Artois valorisation (SMAV) est intervenu dernièrement dans nos locaux pour sensibiliser l’ensemble du personnel sur les gestes en faveur de la protection de l’environnement, que ce soit dans le milieu de l’entreprise ou même dans le contexte familial (tri des déchets, réduction des consommations d’eau ou d’énergie, gaspillage alimentaire, etc.). L’idée finale est et reste, bien sûr, que chacun comprenne ce que cela signifie de travailler de façon sûre, sans risque pour la santé et en respectant à notre niveau l’environnement et la planète. Au-delà des travaux récurrents sur les risques professionnels, la santé au travail fait l’objet de beaucoup d’attention (le stress, la pénibilité, l’ergonomie au travail, etc.).

 

Quelles actions concrètes et visibles peut illustrer votre politique HSE ?

Nous organisons un ramassage des déchets sur notre site en faisant appel aux salariés volontaires du site : 38 se sont mobilisés. Au-delà de la protection et de la préservation de l’environnement, cette démarche vise aussi et surtout à sensibiliser les salariés et à susciter leur intérêt sur un sujet d’actualité. Un groupe travaille sur le recyclage des bouteilles plastique et du papier via la mise en place de conteneurs, les bouchons plastique sont collectés au profit le l’association «Les Bouchons d’amour», qui vient en aide aux personnes handicapées. Une autre équipe a planté un arbre dans le cadre de l’opération La Semaine pour la planète. Bien plus que des thèmes dans l’air du temps, ce sont aujourd’hui des actions concrètes qui sont et seront menées au sein de notre entreprise.

D.R.

L’opération ramassage des déchets sur le site Oldham a mobilisé 38 salariés volontaires qui ont ramassé 37 kg de déchets.