Fintech, Insurtech et Regtech

Un nouvel écosystème d’incubation et d’accélération pour start-up et porteurs de projet

Publié dans l'édition Nord N. 8833 par

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Fintech, start-up de la technologie financière, Insurtech, start-up de l’univers de l’assurance, Regtech, start-up de la digitalisation des activités réglementaires des acteurs financiers, qui toutes trois utilisent les nouvelles technologies et bouleversent leur secteur d’activité en alliant innovation, flexibilité, simplicité et efficacité, sont attendues dès septembre prochain à Lille et à Paris pour le lancement opérationnel de «Fintech Go !». De fait seront alors connus les lauréats de l’appel à candidatures ouvert le 17 mai dernier sur www.fintech-go.com.

Start-up et porteurs de projet. Cet appel à candidatures cible en particulier les jeunes pousses œuvrant dans les technologies de l’intelligence artificielle, de la blockchain et de la cybersécurité. Il vise l’Europe sans s’interdire les autres pays et s’adresse aux start-up en priorité de moins de trois ans qui, ayant déjà développé un produit et à la recherche de clients, souhaitent accélérer leur croissance en France et à l’étranger. De même sont concernés les porteurs de projet, idéalement des équipes d’entrepreneurs complémentaires, qui, sans avoir encore créé leur start-up, ont déjà accompli un premier niveau d’étude sur leur marché et leur concurrence, imaginé un positionnement différenciant et commencé l’étude de leur concept. Les équipes seront évaluées en fonction de leur état d’avancement, de leur ambition, de leur niveau d’implication et de leur motivation à s‘investir dans l’écosystème.

Le calendrier. Les start-up et porteurs de projet peuvent déposer leur dossier de candidature sur le site http://www.fintech-go.com jusqu’au 5 septembre minuit. Ceux qui auront été présélectionnés seront annoncés le 12 septembre et invités à venir convaincre, le 19 septembre, un jury constitué d’experts technologiques et métiers, d’investisseurs et de financeurs, ainsi que de structures d’appui à la recherche et à l’innovation. Le 20 septembre, seront dévoilés les porteurs de projet et start-up retenus de ce qui sera la première promotion de « Fintech Go ! ». Le démarrage effectif des activités est annoncé à partir du 25 septembre, mais c’est le 10 novembre que les lauréats seront reçus à Lille pour une Welcome Session, événement de clôture de l’appel à candidatures.

Un accompagnement approprié. Les start-up lauréates seront hébergées tant à Lille (soit sur le site du Village by CA, soit sur celui d’EuraTechnologies) qu’à Paris, en accélération pendant une période de vingt-quatre mois avec des solutions bi-site, et les porteurs de projet à Lille sur une période allant de trois à neuf mois en incubation, les premières avec participation au loyer, les seconds en totale gratuité. Tous bénéficieront d’un coaching personnalisé et d’un mentorat assurés par les partenaires des Villages by CA et d’EuraTechnologies ; d’un accès privilégié à des terrains d’expérimentation et des sites pilotes, notamment avec le Groupe Crédit agricole ; d’ateliers et de formations autour des thématiques de stratégies marketing et commerciale, de gestion RH (recrutement, structuration, formation), de communication, de pitch training, de gestion financière d’entreprise, de développement international… ; de rencontres avec des entrepreneurs confirmés, des experts métiers, des fonds d’investissement et des business angels ; mais aussi d’un accès aux offres des partenaires technologiques (IBM, Microsoft, OVH…), à des centres de R&D (CEA Tech, INRIA Tech, Shopping Innovation Lab, CITC…), ainsi qu’au réseau national et international des Villages by CA.

L’union fait la force… Certes, les promoteurs de ce hub inédit d’incubation-accélération bi-site qui doit émerger de cet appel à candidatures n’ont fixé aucun objectif chiffré sur le nombre de jeunes pousses Fintech à accompagner, mais nul doute qu’ils sauront être sélectifs, préférant miser sur la qualité plus que sur la quantité. Lille, autant que Paris, a vocation à accueillir un cluster de compétences sur les Fintech. Lille, troisième place financière de France, a des atouts à faire valoir pour conforter et développer un positionnement recherché de «Fintech Valley»…