Le Spa du Moulin s’est doté d’une chambre d’hôtes

Une activité qui a démarré tambour battant

Publié dans l'édition Pas de Calais N. 9651 par

Inauguré en début d’année, le Spa du Moulin, à La Comté, complète son offre de service et ses propriétaires ont ouvert une chambre d’hôtes. Le site accueille également des artistes en résidence.

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

D.R.

Le moulin du XVe siècle retrouve tout son lustre, sous l’impulsion de Ludivine Bourgeois et Guillaume Ducrocq.

 

Un moulin du XVe siècle, ça ne passe pas inaperçu dans le paysage. Guillaume Ducrocq  et Ludivine Bourgeois ont eu un coup de cœur en le visitant. Ils en sont devenus les heureux propriétaires depuis plusieurs mois et ils ont décidé de restaurer l’édifice, y installant un spa. «L’idée de créer en ce lieu une activité s’est imposée presque d’elle-même. A la base, nous voulions nous établir en campagne et nous cherchions à reprendre un commerce. Nous  avons déniché cette demeure remarquable et nous avons rapidement perçu son potentiel. L’idée de spa est venue presque immédiatement. Aménager en campagne un équipement zen, le créneau pouvait séduire le public et, de toute façon, nous souhaitions créer une activité à la maison», explique Ludivine Bourgeois.

Le couple a restauré  le moulin à eau et il a surtout restitué toute sa superbe à la roue ainsi qu’au mécanisme qui ont surmonté les épreuves du temps. Les rouages sont restés intacts et les utilisateurs du spa peuvent en admirer une bonne partie. Le cachet, l’authenticité restent des valeurs sûres et, depuis janvier, l’engouement pour le Spa du Moulin ne se dément pas. Les clients viennent de l’Artois, parfois même du village de La comté, mais également de bien plus loin : «On capte un public issu de la métropole lilloise, mais on accueille régulièrement des personnes de la région parisienne. Ils recherchent des séjours atypiques, un endroit idéal pour se ressourcer», souligne Guillaume Ducrocq.

 Développement touristique et culturel. L’afflux de clients, qui n’hésitent pas à parcourir 200 km, a donné des idées au duo… En effet, ce dernier a décidé de développer l’hébergement. «C’était dans les cartons. Alors on a retroussé nos manches et aménagé une chambre d’hôtes à l’étage du spa. Il se situe dans le grenier, qui se caractérise par sa magnifique charpente, composée  d’impressionnantes poutres», précisent Ludivine Bourgeois et Guillaume Ducrocq. Ouvert depuis plusieurs semaines, la chambre d’hôtes et le spa se complètent à merveille, les formules week-end séduisent. Le planning est d’ailleurs rempli jusqu’à la rentrée. De la sorte, La Comté a enregistré l’ouverture d’une première structure d’hébergement. Ce village ne manque pourtant pas de charme et il est situé dans un écrin verdoyant vallonné. Pour autant, les adeptes du Spa du Moulin ne profitent pas spécialement de ce cadre agréable et ils préfèrent rester au moulin pour cocooner et profiter des installations. La capacité d’hébergement peut aller jusqu’à  six personnes et le couple a installé dans cette chambre d’hôtes en mezzanine un billard, un juke-box… «Nous avons aussi réalisé une terrasse et  l’eau coule de nouveau jusqu’à la roue du moulin. Des animaux paissent paisiblement sur le pré attenant. Nous avons transformé ce site en un coin de paradis», commente Guillaume Ducrocq. Le tandem souhaite aussi favoriser l’essor culturel au sein de sa petite entreprise, ainsi des artistes viennent au moulin en résidence. Récemment des stages à destination des particuliers ont été organisés, avec notamment des initiations à la céramique. D’autres initiatives  devraient rapidement suivre…