Communication par l'objet

Le succès de Francal

Paradoxalement, alors que le pouvoir d’achat diminue, la vente de boîtes et de sacs cadeau augmente. Francal crée ses produits, exploite des licences et vend près de 2 millions de produits par an.

836
D.R.

 D.R.

Geoffrey Marcant reprend peu à peu l’affaire de son père, Jean-Régis. Ce professionnel de la communication a su donner un tournant à l’entreprise. Il a enrichi la gamme : des sacs pour les emballages cadeau mini, maxi, prestige ou premium ;  des boîtes pliantes ou des valisettes ; des sacs bouteille. Si la plupart des illustrations sont créées dans ses studios, des collectifs d’artistes interviennent car il faut innover sans cesse. Francal a su surtout attirer la confiance de  marques prestigieuses et exploite des licences très exigeantes : Hello Kitty, Walt Disney, Spider-Man, Wakfu ou encore Me to You. Un sacré challenge pour qui connaît les conditions drastiques imposées par ces groupes. Une reconnaissance surtout.

 

Pour cette société nordiste composée de neuf personnes, l’exploitation de ces licences constitue un sésame qui ouvre les portes des grands de la distribution. «Nous vendons nos articles au rayon textile mais visons également le rayon papeterie. Nous controns la concurrence en nous spécialisant dans ces emballages de qualité que beaucoup affectionnent.» Ce succès a incité Francal à tenter l’expérience de la vente sur le Net. Les commerçants et le particulier peuvent désormais passer leurs commandes. Lancé fin 2012, le site a attiré 150 nouveaux clients et constitue 11% du chiffre d’affaires, un beau résultat pour deux mois d’activité. «Cette vente directe connaît un pic en fin d’année.»

 

Francal fait travailler deux sociétés nordistes, fournisseurs de carton. «Nous tenons à faire appel aux sociétés de la région autant que possible même si nos sacs, qui demandent un peu de manutention, sont fabriqués en Asie.» La société s’attache au respect de l’environnement car elle utilise désormais du papier à base de minéral et non plus à base de végétal. «Nous économisons ainsi 90% d’énergie et de matériaux.» Les sacs cadeau n’ont pas fini de délivrer leur message. L’emballage compte autant que le contenu.

 

Site : www.francal.fr