Nissan rejoint le pôle automobile de Dunkerque Pont-Loby

Nouvel écrin, nouvelles ambitions

Fraîchement installé au sein du pôle automobile Pont-Loby à Dunkerque, le concessionnaire Nissan affiche ses ambitions : atteindre les 400 véhicules neufs par an et développer le marché de l’entreprise.

D.R.
Laurent Waucquier et les responsables régionaux du groupe Nissan dans les nouveaux locaux du concessionnaire dunkerquois.
D.R.
Laurent Waucquier et les responsables régionaux du groupe Nissan dans les nouveaux locaux du concessionnaire dunkerquois.

 L’histoire qui lie la famille Waucquier et la marque Nissan à Dunkerque remonte à 1976, quand le père de Laurent Waucquier avait repris la marque, à l’époque sous le nom de Datsu. Depuis 50 ans, le concessionnaire est resté fidèle à Nissan et lui a tout récemment conforté son engagement en déménageant dans un nouvel établissement. «Là où nous étions c’était devenu vraiment trop petit, on n’avait pas non plus beaucoup de place à l’extérieur», souligne le dirigeant. Ne pouvant envisager de futurs développements dans un espace limité, le concessionnaire a choisi de lever le camp. Après avoir investi 1,5 M€ et patienté sept mois, le temps nécessaire aux travaux, l’équipe de Laurent Waucquier a gagné ses nouveaux quartiers, fidèles aux standards de la marque, «pour que dès qu’il rentre, le client la reconnaisse au premier coup d’œil, qu’il soit à Lille, Shanghai ou Dunkerque», précise Jérôme Biguet, directeur régional Nissan Est Europe. Installé désormais au sein du pôle automobile de Dunkerque, accessible depuis l’autoroute A16, le dirigeant a offert à la marque un écrin de transparence de 1 300 m² (dont la moitié dédiée au showroom) qui s’étend sur 5 330 m² de terrain. «On avait besoin de pouvoir mettre en corrélation les outils et les attentes, reprend le dirigeant. Aujourd’hui on dispose d’un outil plus moderne, plus spacieux, qui va nous permettre de dévoiler toute notre gamme.» Deux embauches ont été réalisées pour renforcer l’équipe qui compte désormais treize personnes aux côtés de Laurent Waucquier. «On a prévu dans les deux ans à venir de passer à 400 véhicules neufs par an, et 150 à 200 en occasion », poursuit ce dernier. Pour parvenir à ses fins et atteindre 4% de part de marché, l’équipe dunkerquoise peut compter sur la sortie de la 2e génération du Qashqai, le best-seller de la marque (lancé en 2007, la 1re s’est vendue à 2 millions d’exemplaires dans le monde). Mais aussi au marché de l’entreprise, «un axe sur lequel on fonde de gros espoirs», confirme Laurent Waucquier, lequel mise beaucoup sur son offre Trucks, la marque du groupe dédiée aux véhicules utilitaires. Satisfaire plus de clients, c‘est l’assurance de réaliser plus de ventes, et donc d’atteindre ses objectifs.