Un tsunami territorial dans l’Audomarois ?

Vers une ville de plus de 70 000 habitants ?

Les points d’interrogation sont de mise. Un processus historique est engagé, mais il suffirait d’un grain de sable pour enrayer la machine et la faire dérailler… Le challenge est de fusionner les 26 communes de la communauté d’agglomération de Saint-Omer (CASO) en une seule cité de 70 000 habitants. Un peu à l’image de Dunkerque et des villes satellites, sauf qu’à Dunkerque entre la fusion initiale (Malo en 1970) et les dernières arrivées (Saint-Pol et Fort-Mardyck), plus de 40 années se sont écoulées.

14
Vous devez être connectés pour visualiser cet article