À Wimille, un prestataire de services accompagne la filière des produits aquatiques

Conegan innove et robotise ses services

Repreneur en 2013 de l’entreprise Conegan, spécialisée essentiellement dans le conditionnement des produits de la mer, Xavier Bateman, ancien directeur salarié de la société de transports Copromer-Delanchy, investit dans une innovation chaque année pour valoriser les produits de sa clientèle.

958
La traçabilité du produit est assurée dès sa prise en charge jusqu'à six mois après la date limite de consommation.

Implantée sur les hauteurs de Boulogne-sur-Mer, sur le parc d’activités de la Trésorerie à Wimille, la PME de Xavier Bateman s’équipe en lignes de plus en plus performantes. «Le projet d’une vie», pour ce dirigeant de 46 ans qui a souhaité devenir son propre patron. Ainsi, début 2018, Xavier Bateman a mis en route une ligne robotisée de découpe, un process développé depuis trois ans avec un spécialiste boulonnais de l’automation, Himber technologies. «Jusqu’à présent la découpe s’effectuait avec une scie circulaire à ruban, sans protection, explique-t-il. Désormais, tout en supprimant l’accidentologie, on optimise la matière pour nos clients, en leur préparant des pavés à partir de filets avec une meilleure précision (1 à 2% de chutes, au lieu de 5 à 10% auparavant). Une vraie valeur ajoutée sur le marché

«Nous constituons la porte d’entrée sur le marché pour les importateurs»

De nombreux services

Dès cette rentrée 2018, c’est l’ensachage en sachets préformés qui sera modernisé pour répondre à la nouvelle demande des consommateurs : les doypacks, des sachets souples tenant debout, avec zip ou bouchon, inventés par le Français Louis Doyen. Viendront ensuite l’automatisation des lignes sous vide et skin pour réduire les coûts et la pénibilité, et l’investissement en films imprimés recyclables mono-matériau. Si 75% de l’activité est représentée par le conditionnement, l’entreprise assure bien d’autres services : le tri et la mise en conformité, la découpe, l’agréage, la surgélation-désurgélation, mais aussi le conseil et l’expertise. Elle est reconnue des principaux organismes certificateurs : IFS Food, BRC (grade AA), ASC, Msc et Bio Ecocert. La traçabilité du produit est assurée dès sa prise en charge jusqu’à six mois après la date limite de consommation (délai de conservation de l’échantillothèque). Les prestations s’effectuent par ailleurs avec des matériaux de plus en plus écoresponsables. L’an dernier, assure le PDG, «pas plus de 0,15 kwh d’énergie a été consommé par kilo de produits finis».

Xavier Bateman, spécialiste de la logistique des produits de la mer, a repris l’entreprise de conditionnement il y a cinq ans, pour accélérer son développement.

Une porte d’entrée sur le marché

Conegan, installé dans une zone de logistique «seafood», à côté des spécialistes de l’entreposage et du transport frigorifique (Stef, Norfrigo), est un prestataire de services qui travaille pour des producteurs du monde entier, des importateurs européens, des distributeurs et des industriels. «La marchandise – environ 8 000 tonnes de produits finis chaque année – appartient à nos clients, précise Xavier Bateman. Nous constituons la porte d’entrée sur le marché pour les importateurs sans même qu’ils sachent, au moment où ils nous confient la marchandise, sa destination finale.» Tous les conditionnements sont possibles à partir des douze lignes de production implantées dans les 3 000 m² d’ateliers d’une PME qui a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 7,5 millions d’euros pour un effectif de 100 salariés : ensachage automatique, sous-vide, copacking et étiquetage, étuyage, mise en barquettes thermoformées ou sous film rétractable, sans oublier le skinpack, de plus en plus apprécié pour les crevettes, les pavés et, en fin d’année, les queues de homard et de langouste. La société, prestataire de services de référence de la filière des produits de la mer, s’apprête à fêter, en 2019, son quarantième anniversaire.