En Bref

De l’autre côté de la Manche

Légère hausse de l’inflation Stimulé par la hausse du prix de l’essence et des titres de transport, le niveau des prix à la consommation s’est légèrement accéléré au mois de juillet 2018, annonce l’Office of National Statistics (ONS). L’inflation a ainsi progressé de 2,5% sur un an le mois dernier, après une hausse de 2,4% […]

789

Légère hausse de l’inflation

Stimulé par la hausse du prix de l’essence et des titres de transport, le niveau des prix à la consommation s’est légèrement accéléré au mois de juillet 2018, annonce l’Office of National Statistics (ONS). L’inflation a ainsi progressé de 2,5% sur un an le mois dernier, après une hausse de 2,4% le mois précédent.

Brexit : l’idée d’un «No Deal» fait son chemin

Est-ce une vraie crainte ou juste un moyen de pression sur l’Union européenne (UE) ? À la veille de la nouvelle session de négociations, entamée le 16 août, le ministre des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, a déclaré à Helsinki que «chacun doit se préparer à la possibilité d’un Brexit chaotique, sans accord». À quelques mois seulement du départ du Royaume-Uni, il est effectivement possible que la séparation soit brutale. Cependant, il a ajouté que «ce n’est pas ce que chacun d’entre nous souhaite. Nous devons voir un changement dans l’attitude de la Commission», dédouanant ainsi l’attitude du gouvernement britannique dans les négociations.

Sadiq Khan souhaite limiter le nombre de chauffeurs Uber à Londres

Mais le maire de Londres n’en a pas le pouvoir. Ce dernier met en cause la hausse des embauches de chauffeurs par la plateforme de VTC dans l’augmentation des embouteillages et de la pollution. Sadiq Khan déclare ainsi qu’un plafonnement des nouvelles licences est urgent et nécessaire, une semaine après l’annonce de la mise en place d’une telle limite à New York. Cependant, le maire de la capitale britannique est incapable d’imposer ces restrictions. Il exhorte alors le gouvernement à lui accorder les pouvoirs pour limiter «l’augmentation insoutenable»des conducteurs et «permettre aux Londoniens, comme les New-Yorkais, de respirer un meilleur air et de vivre dans une ville moins congestionnée».

Les consommateurs anticipent une hausse des prix après le Brexit

Selon une étude du think tank Parliament Street, plus de deux tiers (64%) des consommateurs britanniques s’attendent à ce que les prix augmentent dans les magasins après le départ du Royaume-Uni de l’UE. De même, 54% des Britanniques prévoient la fermeture de magasins dans les rues commerçantes des centres-villes. D’ailleurs, plusieurs enseignes, telles que Marks & Spencer, Mothercare et House of Fraser, ont déjà annoncé la fermeture de centaines de magasins dans le pays. «Le modèle traditionnel de la grande rue risque d’être oublié, les détaillants en ligne tentant leur chance de s’installer dans le magasin physique après s’être fait connaître en ligne», indique le rapport. Selon Parliament Street, les détaillants devraient investir dans la technologie afin d’économiser de l’argent et de fidéliser les clients.