Tom Truy-Courties, nouveau chef de la Maison Méert

A seulement 26 ans, cet amoureux des bons produits régionaux est déjà passé par les bonnes tables lilloises : la Laiterie, le Bloempot, l’Auberge du Vert-Mont… Avec déjà 10 ans d’expérience dans le métier, il a enrichi ses techniques et affiné son style culinaire auprès de Florent Ladeyn – dont il a été le sous-chef […]

181
Le chef Tom Truy-Courties est à la tête d'une brigade de 14 personnes, épaulé par sa compagne Manon, sous-chef.

A seulement 26 ans, cet amoureux des bons produits régionaux est déjà passé par les bonnes tables lilloises : la Laiterie, le Bloempot, l’Auberge du Vert-Mont… Avec déjà 10 ans d’expérience dans le métier, il a enrichi ses techniques et affiné son style culinaire auprès de Florent Ladeyn – dont il a été le sous-chef durant deux ans – et de Maxime Schelstraete à qui il succède. La Maison Méert ne lui est donc pas inconnue, puisqu’il y a démarré sa carrière en 2011 en tant que chef de partie du chef Nicolas Pourcheresse, puis en prenant en charge la partie Traiteur-Évènementiel de l’enseigne aux gaufres artisanales, renommées bien au-delà des Hauts-de-France. S’il y a encore quelques mois, Tom Truy-Courties avait prévu de réaliser un tour du monde culinaire avec sa compagne Manon – qui le seconde aujourd’hui en cuisine –, le projet a été rapidement avorté lorsque Maxime Schelstraete et Thierry Landron, directeur de la Maison Méert, lui ont proposé de prendre la relève. « Impossible de refuser ! J’ai toujours voulu diriger ma propre cuisine, et ici c’est comme une seconde maison » explique le jeune chef, pour qui la course aux étoiles ne semble pas être une fin en soi. Sensible aux bons produits, Tom Truy-Courties travaille avec un réseau savamment choisi de producteurs locaux, tels que Grégory Delassus, éleveur à Borre et dans l’Avesnois (La Ferme du Beau Pays), et qui a aussi une boutique aux Halles de Wazemmes ou encore Lesage à Chemy, spécialisé dans l’affinage de viande.