En bref

De l’autre côté de la Manche

Rupert Murdoch souhaite fusionner The Times et le Sunday Times L’homme d’affaires australien, actionnaire majoritaire d’un des plus grands groupes médiatiques du monde, a demandé au Département pour le numérique, la culture, les médias et les sports l’autorisation de partager les ressources du Times et du Sunday Times, ce qui n’était pas possible lorsqu’il avait […]

347

Rupert Murdoch souhaite fusionner The Times et le Sunday Times

L’homme d’affaires australien, actionnaire majoritaire d’un des plus grands groupes médiatiques du monde, a demandé au Département pour le numérique, la culture, les médias et les sports l’autorisation de partager les ressources du Times et du Sunday Times, ce qui n’était pas possible lorsqu’il avait acheté les deux titres en 1981. «Nous devons rester compétitif sur un marché de plus en plus difficile, afin de pouvoir continuer à assurer un avenir durable pour le journal», a déclaré à la presse le rédacteur en chef du Times, John Witherow, faisant allusion aux pressions financières exercées sur le secteur.

Brexit : comment obtenir le statut de «résident permanent»

Le gouvernement britannique a lancé, le 21 janvier, une application mobile permettant aux citoyens européens installés outre-Manche d’effectuer une demande afin de pouvoir rester dans le pays après le Brexit. Cette démarche concerne près de 3,5 millions d’Européens vivant sur le territoire britannique. Afin de pouvoir continuer à y travailler, ou toucher des prestations sociales, ces derniers doivent obtenir le statut de résident permanent (settled status). Afin de la simplifier au maximum, la procédure peut s’effectuer via une application mobile. Coûtant 65 livres, la demande de statut doit être effectuée avant le 30 juin 2021 si un accord de sortie est obtenu ; sinon la date limite sera le 31 décembre 2020, et seulement pour les expatriés installés au Royaume-Uni avant la date du Brexit.

La croissance des salaires s’accélère à mesure que l’emploi atteint un record

La rémunération hebdomadaire moyenne a progressé de +3,4% au mois de novembre 2018, soit sa plus forte progression depuis juillet 2008. Cette croissance a permis d’améliorer significativement le pouvoir d’achat des Britanniques. En effet, en prenant en compte l’inflation, qui est tombée à +2,3%, le salaire moyen réel a augmenté de +1,1%, soit son plus haut niveau depuis septembre 2016. Parallèlement, le nombre de personnes occupant un emploi a augmenté de 141 000 individus, atteignant ainsi 32,54 millions de travailleurs. De même, le taux d’emploi, mesurant la proportion de personnes disposant d’un emploi parmi celles en âge de travailler, a atteint 75,8%, le niveau le plus élevé depuis 1971. Le taux de chômage est quant à lui au plus bas, avec seulement 4%. Cependant, les augmentations de salaires ont surtout profité aux personnes fraîchement recrutées, les employeurs augmentant les salaires pour recruter en période de pénurie de main-d’œuvre. En revanche, les travailleurs en poste ont plus de difficultés à obtenir des augmentations suffisantes pour faire face à l’inflation.