Invest’Innove : la plateforme d’investissement des Hauts-de-France

Le 11 décembre, Invest’Innove a organisé sa 29e soirée dans les locaux de la Banque populaire du Nord et a permis à trois entreprises innovantes de rencontrer des investisseurs.

262
Lors des soirées Invest'Innove, les porteurs de projet présentent leurs entreprises devant des investisseurs.

Le 11 décembre, Invest’Innove a organisé sa 29e soirée dans les locaux de la Banque populaire du Nord et a permis à trois entreprises innovantes de rencontrer des investisseurs.

Depuis neuf ans, Invest’Innove facilite la rencontre entre des entreprises innovantes en recherche de financements et des investisseurs, notamment des business angels. Si la plateforme régionale, créée en 2009 par Clubster Santé, réseau des entreprises de santé des Hauts-de-France, était uniquement spécialisée dans le secteur de la santé, elle s’est ouverte en 2014 à tous les secteurs innovants régionaux. «Le profil des investisseurs est varié : cela va de la petite entreprise qui investit de petites sommes à de plus grands groupes. Certains business angels investissent dans plusieurs profils tandis que d’autres sont hyper-spécialisés», note Thomas Buffin, président de Clubster Santé. Depuis le lancement en 2009, plus de 100 dossiers en recherche de financements ont été présentés et plus de 100 millions d’euros ont été levés par les porteurs de projet. 

Des entreprises innovantes 

La première entreprise présentée était Autonomad Mobility. Créée en 2015, l’entreprise développe des kits de motorisation pour fauteuils roulants, dont une fonction gyroscopique brevetée les rendant tout-terrain. Avec un chiffre d’affaires de 75 000 €, son dirigeant, Matthieu Remy, recherche des financements à hauteur de 1,2 million d’euros afin de développer son outil de production, le marketing et la R&D produit, ainsi que les brevets. Le deuxième chef d’entreprise à réaliser son pitch était Jürgen Engerisser, de «Pleurette», qui cultive des champignons bio dans des conteneurs reconditionnés et commercialise des produits à base de cœurs de pleurotes. L’entreprise recherche 700 000 € de fonds afin de développer son recrutement ainsi que son marketing et sa communication. Quant à Unaide, elle propose aux personnes fragiles et leurs proches des services connectés à domicile pour pallier la dépendance. Fondée en 2007, l’entreprise affiche un chiffre d’affaires de 30 000 € mensuels. Son dirigeant, Mathieu Michiels, recherche 1,5 million d’euros afin d’ouvrir 10 secteurs dans la région d’ici 2020 et finaliser la R&D de son aidant connecté «Clara». Le centième porteur de projet, Reda Mhidia de la société X’Prochem, spécialisée en prestations scientifiques et technologiques proposant des protéines d’intérêt thérapeutique, était présent lors de cette soirée afin de partager son expérience. Il a présenté son entreprise en février 2018 et recherchait 350 000 €. Son projet a su séduire les investisseurs au-delà de ses espérances : environ 600 000 € ont été investis, essentiellement par des business angels.