Avis d'expert : Pierre Lambelin, repreneur d'Euro information

«Je voulais reprendre et non créer une entreprise»

«J’ai commencé une carrière chez Xerox à Paris, mais j’ai toujours eu la volonté d’entreprendre car j’ai grandi dans un milieu où il y avait beaucoup d’entrepreneurs autour de moi. Je voulais reprendre et non créer une entreprise parce que je ne me sentais pas l’âme d’un créateur. J’ai failli reprendre la concession Xerox à […]

266

«J’ai commencé une carrière chez Xerox à Paris, mais j’ai toujours eu la volonté d’entreprendre car j’ai grandi dans un milieu où il y avait beaucoup d’entrepreneurs autour de moi. Je voulais reprendre et non créer une entreprise parce que je ne me sentais pas l’âme d’un créateur. J’ai failli reprendre la concession Xerox à Lille, mais j’ai malheureusement perdu au final. Comme j’ai toujours été particulièrement attaché au Nord, je me suis mis en quête d’une entreprise à racheter après m’être renseigné auprès de Réseau entreprendre Nord. Après avoir identifié Euro information, j’ai fait le grand saut à 40 ans en quittant Xerox. J’avais rencontré beaucoup de cabinets auparavant, mais c’est avec un consultant de Nord transmission que j’ai eu le bon feeling pour démarrer le rachat d’Euro information. Bien sûr, chaque partie cherche à faire ses affaires mais il est important de construire quelque chose avec des personnes qui partagent les mêmes valeurs. Ce n’est pas anodin, vous mettez votre vie entre les mains d’un conseil. Avec mon cédant, on ne réfléchissait pas en termes de coût mais vraiment en termes de transmission. On cherchait chacun à faire autre chose, dans des conditions sereines et avec de la bienveillance. J’ai également suivi une formation de trois semaines dispensée par l’association Cédants et Repreneurs d’affaires, à Paris, pour connaître le parcours d’un repreneur. Ça m’a aidé à relativiser le chemin à parcourir.»